Nage en eau froide : de multiples bienfaits pour la santé !

iStock / Gettyimages

Qu’il fasse beau, qu’il vente, pleuve ou neige, les intrépides des bains de mer à l’année sont très nombreux. Et pas seulement pour se faire remarquer chaque 1er janvier ! Cette activité, complète, est tout indiquée chez les seniors en bonne condition physique.

Il faut dire que les vertus de ces plongées en eaux froides sont diverses. Un nouveau cas, relayé dans le British Medical Journal, relate l’histoire d’une jeune femme dépressive qui a arrêté ses traitements grâce à une pratique hebdomadaire, à 15 °C. On sait que ces bains apaisent et entraînent même une certaine euphorie. Mais pas seulement. De précédentes études ont aussi montré que les nageurs réguliers en eau froide sont moins enrhumés ou sujets à des infections respiratoires, et prennent globalement moins de médicaments. On connaît aussi les bienfaits du froid et des activités « portées » sur les articulations.

Enfin, la fraîcheur de l’eau entraîne une stimulation des vaisseaux sanguins bénéfique pour les artères – elle a une action positive sur la tension artérielle et la fréquence cardiaque – et pour les veines (parfaite donc en cas d’insuffisance veineuse). Cependant, si vous avez des antécédents cardiaques, parlez-en à votre médecin avant de vous lancer.

Nos conseils pour s’initier

  • L’option la plus simple consiste à continuer à se baigner – généralement en mer – après l’été. Cela permet de s’habituer progressivement à une eau de plus en plus froide. Envie de se mettre dans le bain ? Renseignez-vous autour de chez vous pour intégrer un groupe, bien plus sympathique pour démarrer ! Il existe aussi de nombreux clubs de marche aquatique (une soixantaine en France recensés par la Fédération française de randonnée, www.ffrandonnee.fr) et certains centres de thalassothérapie proposent des initiations.
  • Investissez dans un maillot ou un haut en néoprène pour vous protéger le haut du corps dès que l’eau descend sous les 16°C. Couvrez-vous aussi la tête avec un bonnet (en silicone ou en néoprène). Les plus frileuses opteront pour la combinaison intégrale en plein hiver. Généralement, on conseille de rester une minute par degré durant l’hiver (12 minutes dans de l’eau à 12°C par exemple) mais cela est évidemment variable en fonction du ressenti (et de l’équipement) de chacun. Au moindre signe de froid intense ou de fatigue, il faut s’écouter et sortir de l’eau.
  • Sur la plage, un petit échauffement s’impose. Entrez dans l’eau progressivement en commençant à marcher à mi-mollet, puis enfoncez-vous jusqu’à la taille. Vous pouvez en rester là (et pratiquer ce qu’on appelle le longe-côte) ou nager pour les plus téméraires.
  • A la sortie de l’eau, enfilez un peignoir bien couvrant et frictionnez-vous bien. Évitez les chocs thermiques, en allant dans une voiture surchauffée par exemple. Alors, prête à plonger ?

Lire aussi

Jambes : 7 symptômes à prendre au sérieux

Publié le dans Check-up

Sur le même thème