Migraine : bientôt un traitement pour limiter les crises ?

Crédit : iStock-Getty images

Le laboratoire Novartis vient de publier* de nouveaux résultats positifs concernant une molécule qui préviendrait les migraines épisodiques (c’est-à-dire 4 à 14 jours de migraine par mois). En France, ces céphalées touchent une femme sur six (moins les hommes). Or, selon les conclusions des scientifiques du King’s College de Londres, l’erenumab réduirait la durée des épisodes migraineux. Un espoir pour les malades chroniques dont la vie quotidienne est gâchée par ces douleurs, qui s’accompagnent parfois d’intolérance au bruit, à la lumière, de nausées, etc.

Cette étude de phase III (la dernière avant une éventuelle mise sur le marché), a suivi 955 patients pendant six mois. La moitié recevait un placebo, l’autre une injection mensuelle d’erenumab à deux dosages différents (70 ou 140 mg). Les conclusions sont prometteuses : les patients qui ont pris la plus forte dose de médicament ont rapporté une baisse de près de la moitié du nombre de jours de migraine dans le mois : 4,6 jours par mois par rapport aux 8,3 jours au départ. Ceux qui avaient reçu une injection moins dosée n’étaient pas en reste avec une réduction de 3,2 jours de migraine, quand le groupe placebo a rapporté une légère diminution aussi (1,8 jour).

Le traitement par erenumab ayant été bien toléré, il pourrait être approuvé par les autorités de santé. Une commercialisation aux Etats-Unis puis en Europe dans les mois ou années à venir est donc probable. Les migraineux n’ont plus qu’à croiser les doigts plutôt que de se prendre la tête…

* dans la revue New England Journal of Medicine

Lire aussi Migraine : trop d’oméga-6, et c’est la crise !

Migraine : trop d’oméga-6, et c’est la crise !

Publié le dans Check-up

Sur le même thème