Syndrome des jambes sans repos : que faire ?

iStock/Getty Images

La maladie de Willis-Ekbom, ou syndrome des jambes sans repos (SJSR), est une pathologie neurologique qui engendre le besoin irrépressible de bouger ses membres dans certaines situations d’immobilité, comme durant la nuit. De quoi provoquer des insomnies fréquentes et récurrentes… Environ 2 à 3 % de la population en souffriraient quotidiennement.

Quelle conduite à tenir ?
Si le SJSR est diagnostiqué avec altération du sommeil, le généraliste ou le neurologue prescrit une prise de sang pour vérifier le taux de fer sanguin (une anémie pouvant provoquer des crampes dans les jambes) et un enregistrement pour évaluer les effets délétères du SJSR sur vos nuits.

Quels traitements pour retrouver le calme ?
On a recours aux réponses médicamenteuses qui, malheureusement, ne soignent pas ces « impatiences » mais atténuent leurs symptômes, en fonction d’une échelle d’évaluation : SJSR « léger », « modéré », « sévère » ou « très sévère ». Dans ces derniers cas de figure, des médicaments qui miment l’action de la dopamine sont prescrits à très faible dose. Ils apportent souvent un soulagement rapide et important, voire total.

Merci au Dr Patrick Lemoine, psychiatre, docteur en neurosciences et spécialiste du sommeil, auteur de «Dormez ! Le programme complet pour en finir avec l’insomnie (éd. Hachette Bien-être).

À lire aussi

Syndrome des jambes sans repos : une alternative aux médicaments

Publié le dans Check-up

Sur le même thème