Contre l’ostéoporose, misez sur le soja !

iStock/Getty Images

Les phyto-oestrogènes contenus dans le soja réduiraient les effets de la ménopause sur la densité osseuse. En effet, chez les personnes peu sportives, la chute hormonale peut entraîner une fragilité osseuse. L’ostéoporose se manifeste alors quinze à vingt ans après la début de la ménopause.

Selon les résultats d’une étude réalisée par des chercheurs de l’université Missouri-Columbia, publiée dans la revue spécialisée Bone report, intégrer des protéines de soja à son alimentation permettrait de renforcer les os. La consommation de soja serait également bénéfique, à titre préventif, avant la ménopause.

Les chercheurs ont étudié deux groupes de rats sédentaires, l’un nourri avec du soja, l’autre avec du maïs. Les résultats ont démontré que les tibias du groupe ayant reçu une alimentation à base de soja étaient beaucoup plus solides que ceux de l’autre groupe.

Inutile de changer radicalement d’alimentation, il suffit d’intégrer une ration quotidienne de soja dans ses menus, et les options sont nombreuses : un smoothie à base de lait de soja le matin, des cubes de tofu ou des fèves de soja (edamane) dans une salade composée, un yaourt végétal de temps en temps, etc.

Pour réduire la fragilité osseuse et limiter les fractures, l’activité physique reste la meilleure des options. Même si elle ne permet pas de lutter contre la perte de densité osseuse, elle va renforcer les os, notamment durant les premières années suivant la ménopause.

À lire aussi

Lentilles, fèves, soja… 7 légumineuses passées au crible

Publié le dans Check-up

Sur le même thème