Certains médicaments vous coûteront plus cher en 2019 !

iStock / Gettyimages

Vous l’ignorez peut-être mais à chaque fois que votre pharmacien vous délivre un médicament, il touche ce qu’on appelle des honoraires de dispensation (1,02 € par médicament prescrit). S’ils passent inaperçus, c’est qu’ils sont actuellement pris en charge par la Sécurité sociale et les complémentaires santé.

Or, au 1er janvier, ces honoraires (pour la délivrance et les conseils en officine) seront variables : ils dépendront notamment du type de médicaments mais aussi de l’âge du patient (+ 50 centimes si le patient est âgé de plus de 70 ans). Ainsi, pour certaines prescriptions, ils pourraient quadrupler (pour le zolpitem, plus connu sous son nom commercial Stilnox, un célèbre hypnotique par exemple). L’Assurance maladie continuera à contribuer à hauteur des deux tiers de cette dépense, mais les complémentaires santé ne prendront pas toujours le tiers restant à leur charge. Résultat : sur certains traitements courants (Spasfon, somnifères, anxiolytiques, sirops pour la toux…), les patients devront mettre la main au porte-monnaie.

Bon à savoir : ces honoraires de dispensation ne sont appliqués que lorsqu’un patient demande le remboursement. Donc dans le cas de médicaments peu chers et mal remboursés (comme le Stilnox, dont le prix est de 3,09 € les 14 comprimés, pris en charge à hauteur de 15 % par la Sécurité sociale), mieux vaudra ne pas demander son remboursement et que le patient paie tout simplement sa boîte (sans le fameux honoraire supplémentaire, donc). Drôle de logique, on vous l’accorde !

Lire aussi

Certains médicaments laxatifs désormais sur ordonnance

Publié le dans Check-up

Sur le même thème