Médicaments : la moitié des prescriptions non suivies !

Crédit : iStock-Getty images

Un nouveau sondage, réalisé par l’Ifop pour Mylan, montre que 48 % des Français n’ont pas suivi scrupuleusement leurs prescriptions au cours des douze derniers mois (oubli, diminution de la dose, arrêt du traitement avant la fin…). Les raisons invoqués : majoritairement car ils n’aiment pas prendre de médicaments (63 %), parce que les traitements ne sont pas adaptés à leur rythme de vie (27 %) ou encore parce qu’il n’en voient pas l’intérêt (un Français sur quatre).

Or, on sait que la non-observance est dangereuse, en particulier chez les personnes âgées, qui ont souvent un grand nombre de médicaments à prendre au quotidien.

3 pistes pour favoriser le suivi des traitements chez les seniors

  • être conscient de ses difficultés et ne pas hésiter à poser des questions à son médecin au sujet de sa maladie, des médicaments, évoquer ses difficultés à intégrer ses traitements dans son quotidien, les éventuels effets secondaires, les risques, etc. Il est montré qu’agir ainsi améliore automatiquement l’observance.
  • L’utilisation du semainier est idéale, grâce à un pilulier par exemple. L’idéal est de le placer sur la table de la cuisine pour que les prises se fassent avant ou après les repas, repères de la journée. L’idée étant de rythmer le moment des prises. Certains piluliers électroniques, comme Pilbox, assurent une surveillance accrue et prévienne en cas de non-ouverture de la boîte.
  • Les seniors connectées utiliseront des applis (comme MediSafe), qui rappellent les prises et alertent – si on le souhaite – un membre de la famille lorsqu’une dose n’a pas été prise. On peut aussi imprimer un plan de prise des médicaments, comme un calendrier, à accrocher derrière la porte de la cuisine par exemple. Et cocher une case à chaque fois que l’on a pris son traitement.

Lire aussi Médicaments : chez les seniors, un oubli c’est risqué ! et La liste noire des médicaments à éviter

Publié le dans Check-up

Sur le même thème