Médicaments anti-rhume : attention à votre cœur !

iStock / Gettyimages

Actifed rhume, Rhinadvil, Dolirhume, Humex… vous les connaissez forcément car de nombreuses publicités vantent les mérites de ces médicaments en vente libre, censés nous soulager en cas de rhume. Eh bien c’est fini ! Depuis le mois dernier, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a interdit la promotion de ces traitements (onze au total). Il faut dire qu’ils ont mauvaise presse, avec leur rapport bénéfice/risque défavorable. Avec cette mesure, les autorités de santé espère donc faire baisser leur consommation. Ces produits contiennent un cocktail composé de paracétamol ou d’ibuprofène, d’antihistaminique et de pseudoéphédrine. Or, ce vasoconstricteur qui décongestionne les nez les plus pris, est potentiellement dangereux et peut entraîner des complications cardio-vasculaires, voire des AVC.

En novembre dernier, le magazine 60 millions de consommateurs publiait d’ailleurs une liste noire des médicaments en vente libre à éviter, dans laquelle les spécialités à base de pseudoéphédrine occupaient une jolie place.

Barre dans la tête, nez qui coule… Que faire alors si on est touché ? Boire, se laver le nez plusieurs fois par jour avec un produit à base d’eau de mer, surélever son matelas au niveau de la tête pour mieux respirer, éviter climatisation et chauffage excessif, aérer régulièrement son intérieur… Et prendre son mal en patience ! Car, vous savez ce qu’on dit : un rhume traité dure 7 jours, un rhume non traité une semaine… Bon courage !

Lire aussi

5 recettes de grand-mère pour se protéger des maux de l’hiver

Publié le dans Check-up

Sur le même thème