Mal de dos : évitez le repos à tout prix !

Crédit : iStock-Getty images

L’Assurance Maladie lance aujourd’hui une campagne de sensibilisation sur le mal du siècle, la lombalgie. L’objectif ? Lutter contre les idées reçues sur la maladie pour mieux soulager les douleurs des patients et réduire les dépenses des caisses de l’état.

Au cours de leurs vies, près de 4 personnes sur 5 (23 %) souffrent au moins une fois de douleurs dans le dos, au niveau des vertèbres lombaires. Compte tenu de la douleur, nombreux sont les souffrants à cesser intuitivement leurs activités physiques et professionnelles et à consulter leurs médecins. La lombalgie est aujourd’hui le deuxième motif de consultation chez les médecins généralistes et de nombreux arrêts de travail y sont délivrés. Résultat, les patients voient leurs douleurs, comme les dépenses, augmenter à cause de l’immobilisme.

Bougez et relativisez !
Une personne sur quatre (24 %) pense que la lombalgie est un problème grave et environ 7 sur 10 (68 %) considèrent que le repos est le meilleur remède*. Erreur ! Bien qu’elle soit douloureuse, la lombalgie, lorsqu’elle n’est pas chronique, n’est pas une maladie grave. Dans plus de 90 % des cas, celle que l’on appelle aussi « tour de reins », guérit spontanément en moins de 4 à 6 semaines. Aussi, le repos n’est pas conseillé puisque seul le mouvement entretient la tonicité musculaire et permet de lutter contre la lombalgie. Pour prévenir la maladie et éviter qu’elle ne revienne, pas besoin de sport intensif. Maintenir les activités quotidiennes suffit. Marche à pied, jardinage, montée d’escaliers… vont sauver votre dos !

* Source : enquête BVA réalisée pour l’Assurance Maladie en 2017 auprès du grand public et des médecins généralistes

Du sexe contre le mal de dos ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème