Mal au ventre, quand consulter ?

iStock

1 – J’ai des douleurs abdominales : elles sont modérées, et je n’ai aucun autre symptôme.
Non. Pas besoin de vous précipiter chez le médecin tant que la douleur de nous empêche pas de poursuivre vos activités habituelles. Détendez-vous et prenez un médicament antispasmodique, plus efficace que le paracétamol et mieux toléré, pour atténuer les contractions intestinales. Certains antispasmodiques sont vendus sans ordonnance, demandez conseil à votre pharmacien.

2 – La douleur abdominale est brutale : je la trouve inhabituelle et elle persiste pendant plusieurs heures.
Oui. Il peut s’agir d’un trouble digestif, mais aussi cardiaque ou gynécologique.

3 – J’ai tout à coup une diarrhée aigüe : celle-ci entraîne un départ précipité aux toilettes plus de trois fois en vingt-quatre heures, accompagnée de nausées allant jusqu’aux vomissements et d’une fièvre modérée (38 ou 38,5°C).
Non. Vous avez probablement une gastro ! Buvez beaucoup de boissons qui compensent les pertes en eau et en sel (eau sucrée, bouillon de légumes). Mangez (si vous le pouvez !) de petites quantités d’aliments salés, riche en glucose et sans fibres, tels que le riz, les carottes cuites, les pâtes. Normalement, cela devrait suffire à faire disparaître cette fichue gastro-entérite en quelques jours…

4 – J’ai une constipation persistante : elle s’accompagne de nausées, de vomissements, de glaires dans les selles et de fortes douleurs abdominales.
Oui. Car elle peut faire suspecter une occlusion intestinale.

5 – Je souffre de constipation : cela dure depuis quelques jours mais je n’ai pas d’autre symptôme.
Non. Cette constipation dite occasionnelle. Cela arrive quand on change ses habitudes alimentaires, en voyage ou lors de la prise de certains médicaments (antitussifs, antidouleurs, antidépresseurs…). Mangez plus de fibres (légumes verts, fruits frais, céréales complètes), évitez les aliments gras et sucrés, et buvez au moins 1,5 litre d’eau par jour.

6 – Il y a du sang dans mes selles : elles sont aussi plus noires et plus malodorantes que d’habitude.
Oui. C’est peut-être le saigne d’un saignement digestif. Le médecin cherchera une pathologie plus ou moins grave (hémorroïdes, polypes, rectocolite hémorragique, maladie de Crohn, cancer du côlon).

7 – J’ai des antécédents familiaux : notamment des maladies inflammatoires comme la maladie de Crohn, ou de cancer du côlon.
Oui. Consultez un gastro-entérologue qui vous prescrira régulièrement – tous les deux ans en moyenne – une colposcopie avec biopsie colique.

Lire aussi : Prenez votre ventre en main

Publié le dans Check-up

Sur le même thème

Prenez votre ventre en main

Il est au centre de toutes nos préoccupations. Comme en témoignent le succès du documentaire produit par Arte, Le Ventre, notre deuxième cerveau, réalisé[...]