L’ibuprofène, dangereux pour le cœur

GettyImages

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont si efficaces sur la fièvre, les douleurs ou la migraine qu’on a tendance à en prendre à la moindre occasion. D’autant qu’ils sont vendus sans ordonnance. Mais l’American Heart Association met en garde les personnes souffrant de maladies cardio-vasculaires : leur utilisation peut déclencher ou aggraver l’insuffisance cardiaque.

En effet, les antidouleurs à base d’ibuprofène provoquent une rétention de sodium (plus couramment appelé sel) qui majore le travail de pompage du cœur et aggrave les autres symptômes d’insuffisance cardiaque. Pire : ils diminuent l’efficacité des médicaments antidiurétiques utilisés contre l’hypertension artérielle.

Mais l’American Heart Association ne s’arrête pas là : elle met également en cause l’usage de suppléments nutritionnels à base de plantes telles que le millepertuis, le ginseng, l’aubépine ou le thé vert. Ceux-ci se révéleraient toxiques pour le muscle du cœur et interféreraient avec les médicaments contre l’insuffisance cardiaque les plus couramment prescrits. Le message est clair : ce n’est pas parce que des produits sont d’origine naturelle qu’ils ne peuvent pas être dangereux pour la santé.

Lire aussi Le test d’effort sans stress

Publié le dans Check-up

Sur le même thème

Des œufs bons pour le cœur

A la coque, au plat, brouillés, mollets ou durs… les œufs n’en finissent pas de traîner leur mauvaise réputation comme un boulet. On les accuse souvent d’être[...]