Des médicaments bientôt prescrits par votre pharmacien ?

iStock/Getty Images

Alors que la vaccination contre la grippe en pharmacie est à l’essai en France depuis l’hiver dernier et que certaines officines proposent d’ausculter nos grains de beauté, une équipe de chercheurs internationaux se demande s’il ne serait pas bénéfique d’élargir encore plus la palette d’action des pharmaciens. Comment ? En leur octroyant carrément le droit – traditionnellement réservé aux médecins – de rédiger leurs propres ordonnances.

En croisant plusieurs études du monde entier faisant intervenir de multiples intervenants dont des pharmaciens, des patients, des médecins, des infirmières et plus généralement des « usagers de santé », les chercheurs ont tiré une conclusion* plutôt positive à l’égard de la prescription par les pharmaciens. Les principaux avantages identifiés sont les suivants : un accès facilité aux services de santé et un suivi de proximité accru pour les patients, une utilisation optimisée des compétences et des connaissances des pharmaciens, ainsi qu’une réduction de la charge de travail pour les médecins et donc un délai d’attente réduit pour la prise de rendez-vous.

Du côté des effets néfastes que pourrait engendrer un tel changement, les scientifiques notent entre autres la responsabilité morale de prescrire, les problèmes organisationnels et le manque de compétences perçu ou réel des pharmaciens en matière de diagnostic.

Une proposition (tout à fait consultative pour l’instant) qui risque de ne pas faire l’unanimité chez les médecins généralistes… Et chez vous ?

* étude présentée dans le British Journal of Clinical Pharmacology

Publié le dans Check-up

Sur le même thème