Le gène de l’obésité bientôt sous contrôle ?

Crédit : iStock

IRX 3 et IRX 5, ça ne vous dit peut-être rien, mais ces 2 gènes de l’obésité ont été découverts il y a quelques années par des chercheurs britanniques. Aujourd’hui, les scientifiques vont plus loin : ils ont compris leurs mécanismes d’action qui fait qu’un organisme stocke les graisses au lieu de les brûler. Et surtout, réussi à l’inverser. Résultat chez la souris : en modifiant génétiquement ces gènes, elles sont devenues deux fois plus minces que le groupe de contrôle. Et n’ont repris aucun poids, même avec un régime alimentaire plus riche en graisses. À quand les OGM (obèses génétiquement modifiés) ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème

Sourd et sans gène

On n’est pas tous égaux face aux nuisances sonores. Une équipe de chercheurs français dirigée par Christine Petit, de l’institut Pasteur, vient d’ailleurs de le[...]