Je fais des apnées du sommeil, quelles solutions ?

iStock/Getty Images

Environ 5 % à 8 % la population française souffre de ces pauses répétées de la respiration durant la nuit, dont 30 % des plus de 65 ans

Quels sont ses signes et leurs conséquences ?
Sommeil non récupérateur, ronflement sonore et ancien, somnolence diurne fréquente, maux de tête matinaux, troubles de la mémoire, de la libido… Le ronflement concernant 95 % des cas, le plus simple lorsque l’on vit en couple, c’est de demander à son conjoint d’écouter s’il est suivi d’une apnée (absence de respiration de plusieurs secondes) et de noter si cela se reproduit dans la nuit.

Quelle conduite à tenir ?
Si l’apnée est repérée ou si les symptômes diurnes se manifestent, il faut consulter le généraliste en vue d’une polygraphie nocturne : cet examen, réalisable à domicile ou en centre du sommeil, permet de dénombrer les blocages respiratoires.

Quels traitements pour s’en sortir ?
Parfois, l’orthèse mandibulaire (gouttière placée sur les dents à porter toute la nuit) suffit pour avancer langue et mâchoire inférieure afin de mieux respirer. Mais la ventilation nocturne en pression positive continue (PCC) demeure le traitement de référence. Ce respirateur avec masque nasal envoie de l’air sous pression, empêchant l’obstruction des voies aériennes supérieures pour réduire les apnées. Pas fun, ni pour soi ni pour sa moitié, mais la recherche a prouvé que la PCC a un effet très bénéfique sur la diminution du risque cardio-vasculaire et sur le risque accidentel lié à la somnolence diurne.

Ronfler moins, c’est possible
Si vous devenez bruyante uniquement dans certaines positions (souvent sur le dos), surélevez le haut de votre corps en glissant des coussins entre sommier et matelas, ou installez-vous sur le côté en appuyant un oreiller très ferme dans le dos afin de ne plus basculer en arrière. L’orthèse d’avancement mandibulaire est aussi une excellente solution lorsque dentiste et ORL valident ce choix. Une fois ce « dentier » en silicone placé dans la bouche, la mâchoire inférieure avance et offre de l’espace pour le passage de l’air dans la gorge. À faire fabriquer sur mesure pour un modèle fin et confortable adapté par le dentiste. Compter environ 500 €, parfois remboursés sous certaines conditions par la Sécurité sociale (plus d’infos sur ameli.fr).

Merci au Dr Patrick Lemoine, psychiatre, docteur en neurosciences et spécialiste du sommeil, auteur de «Dormez ! Le programme complet pour en finir avec l’insomnie (éd. Hachette Bien-être).

À lire aussi

5 vérités sur les ronflements

Publié le dans Check-up

Sur le même thème