En finir avec les aphtes

Getty

Les aphtes sont des ulcérations de la muqueuse buccale très fréquentes. Une personne sur deux en aura au moins une fois dans sa vie. Leur cause demeure inconnue mais on a identifié des facteurs favorisants : le stress, la période menstruelle chez la femme, la consommation d’aliments riches en histamine (noix, noisettes, agrumes, gruyère, chocolat) et certains médicaments. L’hérédité pèse lourd dans cette pathologie bénigne mais néanmoins très gênante au quotidien. Si vos parents ont souvent des aphtes, vous avez 90 % de risque d’en avoir vous aussi ! Dans de très rares cas, l’apparition peut précéder d’autres affections (notamment les maladies inflammatoires de l’intestin). D’où la nécessité de consulter un médecin généraliste ou un dermatologue en cas d’épisodes à répétition.

Les bains de bouche pour désinfecter
C’est quoi ?
Dès les premiers signes de picotement, ces solutions à base de chlorhexidine ou héxétidine vont réduire la douleur et vous permettre de savourer vos repas comme avant. Au choix : Eludril® ou Hextril®. Sans oublier le remède de grand-mère bien connu des personnes sujettes à ces petites lésions, le bain de bouche à l’aspirine. Mode d’emploi : on dilue 3 grammes d’aspirine effervescente dans 20 ml d’eau, on se rince la bouche avec ce mélange et on recrache bien.

Pourquoi ça marche ? Leurs vertus antiseptiques vont permettre de limiter la colonisation bactérienne des muqueuses. Les aphtes peuvent en effet être localisés sur les lèvres, la langue, les joues ou les gencives. Du coup, la douleur devient plus supportable et la guérison intervient plus rapidement.

Comment ça se passe ? En cas d’aphtes occasionnels, c’est le premier traitement à tenter. Eludril® et Hextril® sont des solutions en vente libre en pharmacie. Elles s’utilisent soit pures, soit diluées. On se gargarise 2 ou 3 fois par jour, tant que la douleur est présente.

Les gels pour endormir la douleur
C’est quoi ?
Des gels anesthésiants, à appliquer localement sur l’aphte pour tromper la douleur. Vous pouvez demander en pharmacie Pansoral® ou Aftagel® (en vente sans ordonnance), très faciles d’emploi. Dans les cas sévères, la Xylocaïne® visqueuse, un gel anesthésique puissant utilisé lors d’interventions chirurgicales, est préconisée. En vente sur ordonnance uniquement, il est à manier avec grande précaution.

Pourquoi ça marche ? Ces produits sont un bon complément aux bains de bouche, qui parfois ne suffisent pas en cas d’aphtes récidivants. Ils ne vont pas guérir la plaie à proprement parler mais rendre la douleur acceptable le temps de la cicatrisation (une à deux semaines en moyenne, c’est long !)

Comment ça se passe ? Aftagel® s’applique au doigt. Il faut masser doucement la zone sensible une à deux fois par jour. Même protocole pour Pansoral®, mais on peut aller jusqu’à 4 applications quotidiennes. Pour Xylocaïne®, on le dépose sur les lésions sans dépasser 3 prises par jour. Et surtout, on évite de boire et/ou manger dans les deux heures qui suivent en raison du risque de fausse-route.

Merci au Dr Anne Toulemonde-Philippe, dermatologue à Nantes.

Lire aussi La meilleure nutrition anti-âge

Publié le dans Check-up

Sur le même thème