Douleurs : 4 techniques pour apaiser le corps par l’esprit

Crédit : iStock-Getty images

1. L’hypnose
Ça marche pour… remplacer ou compléter une anesthésie, certains maux de ventre.
Désormais l’hôpital reconnaît et utilise cette technique. En 2015, un rapport de l’Inserm valide son efficacité pour les douleurs liées à la colopathie fonctionnelle et son utilisation au bloc opératoire. De plus en plus d’interventions ont lieu sous hypno-anesthésie, seule ou pour accompagner les anesthésiques classiques, par exemple pour l’opération de la thyroïde au CHU de Nantes et Tours, de la cataracte au CHU de Rouen ou des endoscopies au CHU de Nîmes.

2. La sophrologie
Ça marche pour… les maux de tête, de ventre, de bouche, et les douleurs chroniques.
Tout repose sur des exercices de relaxation et de visualisation :

  • D’abord on se détend. Installez-vous confortablement et prenez conscience de votre corps posé sur le lit ou le fauteuil. Respirez tranquillement en vous concentrant sur votre respiration, sans essayer de la changer ou de la forcer.
  • Puis on souffle le chaud et le froid. En cas de rage de dents, maux de tête ou de ventre, imaginez glisser vos mains dans la neige ou autour d’un verre d’eau glacée puis dites-vous, par exemple, « J’apporte du frais à mon front » en les posant dessus. Ou alors placez-les (virtuellement) devant un feu de cheminée et dites-vous « J’apporte de la chaleur à mon ventre ». Plus vous visualisez ces sensations en détail, plus c’est efficace.
  • Et on tente la technique du gant magique. Vous pouvez modifier vos perceptions grâce à la couleur. Concentrez-vous sur votre main et imaginez-la se remplir d’une teinte agréable qui coupe le corps de la sensation pénible (à chacun de trouver celle qui marche le mieux). Il suffit ensuite de placer la main sur la zone où on a mal (tête, ventre, dos…) pour faire diminuer, par suggestion, ce qui nous blesse.

3. La musicothérapie

Ça marche pour… les douleurs chroniques type lombalgies ou fibromyalgies.
Au CHU de Limoges ou de Montpellier, les patients écoutent des morceaux de musique. Mais pas n’importe lesquels : des compositions avec des variations de rythme et de mélodie destinées à induire progressivement un état de détente et de bien-être. La musique pourrait en effet stimuler la production de dopamine et d’endorphines, neurotransmetteurs du plaisir. Et ça fonctionne! À Montpellier, on a mené une étude sur des patients hospitalisés pour fibromyalgie ou lombalgie chronique. Au bout de deux mois, la moitié de ceux qui avaient bénéficié de la musicothérapie (en complément des traitements classiques) pouvait se passer des anxiolytiques. Compter 50 à 60 € la séance, non remboursée (musicotherapie-federationfrancaise.com). L’appli Music Care, développée par des médecins, permet aussi d’en profiter à la maison (premier mois offert, puis abonnement 9,90€ mois, sur Appstore et GooglePlay).

4. Le biofeedback

Ça marche pour… les migraines, les lombalgies, les neuropathies.
Imaginer l’intensité d’une flamme qui diminue pour voir également notre douleur s’amenuiser ? C’est le principe du biofeedback : connecté à différents capteurs, on voit sur un écran l’impact de notre respiration ou de la visualisation de certaines images sur notre rythme cardiaque ou nos ondes cérébrales par exemple. À force, on apprend à mieux contrôler et moduler nos réactions face à la douleur. Ça ne marche pas forcément du premier coup mais une fois entraîné, ça peut soulager des douleurs même anciennes.

Lire aussi Douleurs chroniques : 4 thérapies douces pour diminuer les médicaments

Publié le dans Check-up

Sur le même thème