Des puzzles pour stimuler votre cerveau ?

© Istock/Getty Images

Des puzzles pour garder son cerveau en forme ? C’est le résultat d’une étude menée par un scientifique allemand de l’université d’Ulm qui conclut que la pratique de ce jeu diabolique (vous avez déjà essayé Les Nymphéas en 5 000 pièces ?) « pourrait, à long terme, être bénéfique pour le cerveau ». Précisons, avant de poursuivre, que cette étude est financée par un fabricant de puzzles. Mais l’auteur de l’étude affirme que celle-ci a été menée en toute indépendance. Admettons.

Qu’a donc le puzzle de si bénéfique pour notre matière grise ? Il engage, selon le chercheur « de multiples connaissances cognitives », pas moins de huit fonctions visuelles et spatiales dont la perception, la flexibilité, la mémoire de travail, la rapidité ou la rotation mentale. Et le scientifique de s’enthousiasmer sur l’amélioration selon lui significative de « certaines de ces compétences cérébrales. »

Pour arriver à cette conclusion, il a soumis une centaine de volontaires à une série de tests cognitifs. Pendant les cinq semaines que durait le test, la moitié d’entre eux avait pour obligation de faire au moins une heure de puzzle par jour – ce qui représente environ 3500 pièces assemblées en une cinquantaine d’heures. Le scientifique affirme avoir constaté une amélioration des compétences cérébrales de ceux qui faisaient des puzzles.

L’enthousiasme de l’auteur de l’étude est toutefois tempéré par le Dr Croisile, neurologue au CHU de Lyon, interrogé par nos confrères du Figaro. Selon lui, les performances observées ne signifient pas nécessairement que « les compétences seront améliorées dans la vie quotidienne ». L’activité ne peut néanmoins pas faire de mal dans une perspective d’entretien régulier de la machine cérébrale. Et plus le puzzle est difficile, meilleur c’est pour vos neurones !

Psychonutrition : une nouvelle médecine pour le cerveau ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème