Des cellules souches pour réparer le cœur

Crédit : iStock

Créer un greffon à partir de cellules souches pour le réinjecter dans un cœur et réparer ses lésions après un infarctus sévère, c’est le pari de CellProthera, une start-up de biotechnologie médicale créée en 2008 à Mulhouse. La société est à l’origine de ce concept unique de réparation tissulaire du myocarde, testé avec succès en 2007 chez un petit nombre de patients. Aujourd’hui, CellProthera obtient l’autorisation de débuter un essai clinique intégrant 44 patients dans trois pays, dont la France. Si les résultats sont concluants, l’essai sera élargi à 150 autres malades dans le monde.

Ce procédé consiste à cultiver un greffon à partir des cellules souches (dites CD34+) du patient, prélevées dans le sang et multipliées in vivo. Elles sont ensuite injectées par cathéter dans la zone lésée du cœur où elles régénèrent les tissus abîmés.

« Cette thérapie cellulaire entraîne une augmentation très significative de l’espérance et de la qualité de vie des patients, tout en réduisant le coût considérable lié à la prise en charge de leur pathologie par les organismes sociaux », s’enthousiasme le professeur Jean-Yves Neveux, cardiologue français membre du conseil scientifique de la société.

La réparation tissulaire pourrait même représenter une alternative à des opérations lourdes (à cœur ouvert) ou à la greffe. Un espoir pour des milliers de malades.

Lire aussi T’as quel âge mon cœur ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème