De l’oignon contre le cancer du côlon

iStock / Gettyimages

Oignon, mais aussi ail, échalote, poireau… Ils font partie de la famille des alliacées et cachent bien des atouts. Ces superaliments auraient notamment un effet protecteur contre les cancers digestifs : estomac, intestin et maintenant côlon.

Des chercheurs de l’université médicale de Shenyang (Chine) viennent de montrer que leur consommation pourrait réduire le risque de développer un cancer du côlon, un cancer meurtrier (40 000 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année) qui touche particulièrement les seniors.

Ils ont comparé deux groupes de plus de 800 patients chacun : le premier atteint de cancer du côlon, le deuxième sain. Après analyse de la fréquence et du contenu de leurs repas, ils ont conclu que ceux qui consommaient beaucoup d’ail, d’oignons ou de poireaux (60 grammes par jour, l’équivalent d’un oignon) avaient 79 % de risque en moins de développer ce type de cancer. Tant pis pour l’haleine ! Contre le cancer colorectal, ces légumes s’ajoutent à la longue liste d’aliments qui ont déjà fait leur preuve en prévention ou pour éviter la récidive : fruits à coque, choux, navets, épinards (la famille des brassicacées) et céréales complètes. Vous savez ce qu’il vous reste à mettre au menu !

Le cancer colorectal est le 3e cancer le plus fréquent en France, il tue 18 000 personnes chaque année en France alors qu’il se guérit dans 90 % des cas quand il est diagnostiqué rapidement. Il existe un test peu contraignant, que l’on effectue dans l’intimité, à domicile. Il consiste à prélever un échantillon de selles et l’envoyer à un laboratoire pour analyse. A l’occasion de Mars bleu, mois consacré à la sensibilisation contre le cancer colorectal, dépistez-vous !

Lire aussi

Cancer du côlon : un nouveau test mesure son agressivité

Publié le dans Check-up

Sur le même thème