Les couche-tard risquent de mourir tôt !

© Istock/Getty Images

Risquez-vous de mourir plus tôt si vous vous couchez trop tard et que le matin, vous avez la tête dans le sac ? Pas nécessairement mais vous augmentez les risques. Une étude publiée au Royaume-Uni a étudié le cas de 500 000 dormeurs âgés de 38 à 73 ans pendant six ans et demi. Selon leurs déclarations, ils ont été répartis en quatre groupes : « du matin » (27 %), « plus du matin que du soir » (35 %), « plus du soir que du matin » (28 %) « vraiment du soir » (9 %).

En étudiant le nombre de décès, les chercheurs se sont aperçus que les ressortissants des deux derniers groupes présentaient un risque de mortalité 10 % plus élevé que ceux des deux premiers. On savait déjà que le manque de sommeil avait des conséquences néfastes sur la santé mais les auteurs de l’étude insistent sur le fait que c’est la première fois qu’on s’intéresse directement au risque de mortalité engendré par de mauvaises habitudes nocturnes.

De façon peu surprenante, ceux qui traînent avant d’aller au lit et se réveillent fatigués sont plus sujets aux problèmes neurologiques, gastro-intestinaux et respiratoires. Ils sont également davantage amateurs de café, d’alcool ou de drogues – facteurs de mortalité précoce. Ils supportent enfin moins bien le passage à l’heure d’été, période où l’on observe une recrudescence des accidents cardiaques.

Moralité, si vous voulez vivre vieux, couchez-vous avec les poules et levez-vous au chant du coq.

Publié le dans Check-up

Sur le même thème