Cigarette électronique, des risques pour le cœur ?

Crédit : iStock-Getty images

Alors que l’opération « mois sans tabac » (chaque année en novembre) vient de s’achever, nombreux sont les fumeurs qui se tournent vers ce substitut qui fait débat. La cigarette électronique est une aide non négligeable mais ses éventuels méfaits font régulièrement parler d’eux. Les fumeurs abandonneraient-ils un mauvais produit pour un autre ?

Une nouvelle étude américaine, menée en laboratoire, a analysé l’impact sur des cellules musculaires du cœur de 15 produits chimiques utilisés pour parfumer les fameux liquides de ces cigarettes. Leurs résultats sont inquiétants. Exemples : l’agent de saveur à la cannelle empêchait les cellules cardiaques de se contracter, les arômes floraux, d’agrumes et de girofle pouvaient entraîner une accélération des battements du cœur. Cette étude suggère donc que ces composés chimiques pourraient interagir avec le muscle cardiaque en modifiant le fonctionnement des cellules, expliquent les chercheurs. Des conclusions à mesurer cependant : l’expérience a été menée sur des cultures en laboratoire et non sur un organisme vivant. Or d’autres variables pourraient intervenir, le cœur étant un organe complexe.

En France, les autorités de santé se veulent prudentes au sujet de ce substitut. Le site Tabac Info Service, par exemple, n’incite pas à l’utilisation de la cigarette électronique pour l’arrêt du tabac. Il reconnaît qu’en remplaçant la cigarette ordinaire, elle réduit voire supprime les risques de maladie grave comme le cancer et qu’elle est donc moins nocive, avant de préciser que « d’autres risques pourraient être identifiés dans les années à venir ». La prudence, toujours la prudence…

Tabac et alcool occasionnels : sans danger, vraiment ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème