Chutes de tension, un risque pour le cœur ?

iStock / Gettyimages

L’hypertension – une pathologie chronique fréquente touchant près d’un adulte sur trois – est un facteur de risque de maladies cardiovasculaires bien connu. Ce qui est plus étonnant, c’est que son inverse, appelée hypotension orthostatique, pourrait aussi causer des dégâts sur le cœur. C’est ce que viennent de montrer des chercheurs américains. Ils ont suivi pendant vingt cinq ans plus de 9 000 patients âgés de 45 à 64 ans et ont montré que ceux qui souffraient de cette pathologie possédaient aussi des marqueurs de maladie cardiovasculaire.

La baisse de la pression artérielle systolique est à l’origine d’une sensation de malaise ou de vertiges quand on passe de la position allongée à assise, au réveil en particulier. Lorsqu’on se lève, le cœur pompe normalement plus vite pour maintenir le flux sanguin dans l’organisme lors de ce changement de posture, ce qui n’est pas le cas chez ces patients atteints d’hypotension.

Et avec l’âge, on est plus concerné par ce phénomène. « Lorsque l’hypotension orthostatique est détectée chez les adultes d’âge moyen qui n’ont pas de maladie cardiovasculaire connue, les professionnels de santé devraient rechercher une maladie cardiaque non détectée » alerte le Dr Stephen Juraschek, l’auteur principal de l’étude*.

Soyez d’autant plus vigilant en cette période estivale que l’hypotension est aussi un indicateur connu de déshydratation.

* parue dans Journal of the American Heart Association

Lire aussi

Hypertension : le kéfir, l’alternative naturelle à adopter ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème