La chirurgie de la cataracte sans stress

iStock/Getty Images

Quand l’opacification de votre cristallin devient un frein aux activités du quotidien, l’opération s’impose. Focus sur son déroulement.

Comment ça se passe ?
Après la dépose dans l’œil de gouttes ophtalmiques anesthésiantes, le chirurgien pratique une petite incision. À l’aide d’une sonde à ultrasons, il ramollit l’intérieur du cristallin et le fragmente, avant de l’aspirer puis de le remplacer par un implant. La lentille intraoculaire artificielle ainsi placée peut également servir à corriger d’autres défauts visuels, comme la myopie ou la presbytie. L’opération dure environ dix minutes, sans point de suture. Vous pouvez ensuite rentrer chez vous immédiatement.

Ça sert à quoi ?
À améliorer vos performances visuelles. La cataracte, perte de transparence du cristallin, qui est avec la cornée l’une des deux lentilles naturelles de l’œil, entraîne en effet une impression de voile sur les yeux, comme si on observait les choses à travers une vitre ou des lunettes sales. Elle provoque également une baisse de vision, des éblouissements nocturnes, parfois une vision double et une perception altérée des couleurs.

Même pas peur, même pas mal
S’il est redouté par certains car on touche à la zone très symbolique que constitue l’œil, le geste chirurgical n’est absolument pas douloureux, grâce à l’application du produit anesthésique.

On s’y prépare comment ?
Aucune précaution particulière n’est à prendre. En revanche, les deux yeux ne peuvent être opérés en même temps, s’ils sont tous les deux touchés. Ils doivent l’être à quelques jours d’intervalle.

Et après ?
On ne sent rien, sinon une légère gêne et quelques picotements. Une consultation post-opératoire a lieu le soir même de l’intervention ou dans les jours qui suivent. Par ailleurs, un collyre anti-inflammatoire et un collyre antibiotique sont à appliquer pendant un mois maximum. Dans certains cas, une cataracte secondaire, l’assombrissement non pas du cristallin – qui a été retiré – mais de son enveloppe, peut survenir jusqu’à plusieurs années après l’intervention. Pour la supprimer, le médecin procède alors à une capsulotomie, c’est-à-dire à une ouverture de la partie supérieure au cristallin, à l’aide d’un laser YAG.

On ne vous le dit pas… mais c’est bon à savoir
Après l’intervention, les personnes opérées de la cataracte récupèrent non seulement une meilleure vision mais renouent aussi avec une plus juste évaluation des couleurs et des détails. Certains découvrent par exemple qu’ils détestent leur décoration d’intérieur ou que leur visage s’est malheureusement agrémenté de petites taches ces dernières années !

Merci au Dr Damien Gatinel, chirurgien ophtalmologiste à la Fondation Rothschild à Paris.

À lire aussi 

J’améliore ma vue sans lunettes !

Publié le dans Check-up

Sur le même thème

Passer une IRM sans stress

Sacralisé pendant longtemps car il était difficile d’obtenir un rendez-vous, l’IRM est désormais un examen courant mais… impressionnant. Tout ce qu’il faut[...]