Calmer des palpitations cardiaques : les solutions

© Istock/Getty Images

Votre cœur bat subitement la chamade ? Cela peut impressionner mais pas de panique, il existe plusieurs moyens pour retrouver le bon tempo.

Ces battements cardiaques rapides deviennent subitement perceptibles. La fréquence cardiaque peut grimper jusqu’à 180 voire 220 pulsations par minute, alors qu’au repos, elle tient un rythme de 60 à 80 pulsations/minute. On parle alors de tachycardie. Ces troubles, pas forcément graves, peuvent avoir pour origine une anomalie du circuit électrique, une consommation excessive d’alcool, une angoisse, une hyperthyroïdie… ou le vieillissement naturel du cœur, dans le cas de la fibrillation atriale, fréquente après 60 ans. Toutefois, si les palpitations précèdent une perte de connaissance ou une douleur oppressante dans la poitrine, c’est une urgence ! Appelez vite le 15 ou le 112.

1. La cohérence cardiaque contre le stress
C’est quoi ? Des exercices de contrôle respiratoire à réaliser lorsque les battements du cœur s’accélèrent en raison d’un stress aigu ou chronique. La relaxation par la respiration ralentit le rythme cardiaque et permet ainsi de relâcher la pression.

Pourquoi ça marche ? En cas de tensions, l’hypothalamus, siège des émotions, envoie un signal nerveux aux glandes surrénales qui sécrètent alors de l’adrénaline. Cette hormone induit une accélération du rythme cardiaque, des palpitations mais aussi une augmentation de la pression artérielle. Respirer plus lentement aide à reprendre le contrôle du système nerveux et à réguler les battements du cœur. Peu à peu, ce dernier se synchronise sur la respiration. Les palpitations disparaissent et laissent place à des pulsations amples et régulières.
Comment ça se passe ? On compte dans sa tête cinq secondes en inspirant profondément par le nez et en gonflant le ventre, puis on souffle lentement par la bouche en freinant l’air, durant cinq secondes encore. On réalise alors six inspirations/expirations par minute, durant cinq minutes. À commencer dès que l’on sent que le cœur s’emballe, ou en routine, trois à quatre fois cinq minutes par jour, comme traitement de fond du stress chronique. Des applications pour Smartphone (RespiRelax, CardioZen, etc.) peuvent vous aider à trouver le bon rythme.

2. La radiofréquence en cas d’arythmie
C’est quoi ? Cette technique consiste à détruire le foyer cardiaque à l’origine des palpitations irrégulières en appliquant, durant quelques minutes un courant électrique par radiofréquence. Cette intervention est proposée quand le traitement antiarythmique (des bêtabloquants) n’est pas suffisamment efficace.
Pourquoi ça marche ? La fibrillation atriale (ou auriculaire) provient d’un dysfonctionnement du système électrique au niveau des oreillettes du cœur. Elles battent vite et de manière anarchique, ce qui rend les contractions du cœur inefficaces et crée des palpitations. Grâce aux radiofréquences, on brûle la zone du cœur où la circulation électrique flanche. Dès lors, le cœur reprend un rythme normal et régulier.
Comment ça se passe ? Le chirurgien introduit un cathéter au niveau du pli de l’aine dans la veine fémorale, qu’il remonte jusqu’aux oreillettes, afin d’enregistrer l’activité électrique du cœur et de localiser très précisément l’endroit à traiter. Un autre cathéter délivre un courant de radiofréquence qui chauffe et provoque une petite brûlure du tissu cardiaque responsable du trouble du rythme. L’intervention, réalisée sous anesthésie locale ou générale, dure de deux à quatre heures, selon les cas. Il faut aussi prévoir quatre jours en moyenne d’hospitalisation.

Lire aussi

Prendre son pouls peut sauver la vie !

Publié le dans Check-up

Sur le même thème