Bruxisme : deux pistes pour combattre le grincement des dents

Getty Images

Votre mâchoire est douloureuse au réveil et l’émail de vos dents s’use rapidement ? Vous êtes atteint de bruxisme. Il est temps de réagir…

Le bruxisme en quelques mots
Il se manifeste par un serrement et/ou un grincement des dents, nocturne dans 80 % des cas, qui concerne environ 10 à 15 % des Français. Ses causes sont mal connues, même si la plupart des individus qui en sont atteints sont généralement de grands stressés. La découverte de ce trouble est parfois mise en évidence par le ou la conjoint(e), qui entend un grincement caractéristique des dents pendant la nuit. Les autres symptômes (associés ou non) sont plus faciles à observer : usure prématurée des dents à force de serrage, fracture de couronne, dentition sensible et douloureuse, maux de tête au réveil avec douleurs dans la mâchoire.

La gouttière pour limiter l’usure des dents
C’est quoi ?
L’orthèse orale ou plaque occlusale (ou gouttière) est un appareil en plastique que l’on porte la nuit sur les dents des arcades supérieure ou inférieure, selon la préférence du patient.

Pourquoi ça marche ? Ce système n’empêche pas le bruxisme, mais il permet de diminuer fortement ses effets dommageables sur l’émail des dents. Il aide également à soulager les tensions temporo-mandibulaires, en interdisant au porteur de serrer totalement ses dents les unes contre les autres. Plus détendus, les muscles de la mâchoire sont moins douloureux au réveil et les maux de tête plus rares.

Comment ça se passe ? Lors d’une première consultation, le dentiste effectue un moulage des dents afin de faire fabriquer une gouttière sur mesure, que l’on essaie lors d’un deuxième rendez-vous. Coût : 160 euros, remboursés par la Sécurité sociale après demande d’entente préalable.

L’ostéopathie pour soulager les douleurs associées
C’est quoi ?
L’ostéopathe manipule les muscles masticateurs, la sphère crânienne et les vertèbres cervicales, lorsque son patient dort mal, se plaint de maux de tête (notamment au réveil), de craquements dans la mâchoire, d’une raideur de la face ou même des cervicales, et a fortiori s’il présente une usure dentaire.

Pourquoi ça marche ? Le traitement ostéopathique du bruxisme permet de rétablir l’équilibre neuromusculaire qui conditionne la position de repos de l’os de la mâchoire inférieure (os mandibule). Objectif : atténuer les sources de tension qui convergent vers la mâchoire et limiter son serrage.

Comment ça se passe ? En étirant les muscles (langue, muscles et nerfs environnants) qui soutiennent l’arcade dentaire, le praticien soulage les douleurs. Les manipulations au niveau de la tête et des cervicales relancent la mobilité crânienne et redonnent de la souplesse dans le cou et le haut du dos. Coût : 50 euros la séance, remboursés par certaines mutuelles. Prévoir trois ou quatre rendez-vous.

Merci à l’Union française pour la santé bucco-dentaire et à Clément Jouvet, ostéopathe.

Lire aussi Une nouvelle solution contre le ronflement

Publié le dans Check-up

Sur le même thème