Bouffées de chaleur, attention au cœur !

Sean De Burca/Corbis/Getty image

C’est un vrai calvaire à la ménopause ! Or, ces enquiquinements quotidiens pourraient aussi augmenter les risques de maladies cardio-vasculaires, selon une nouvelle étude publiée dans la revue Menopause.

Kerry Hildreth, principale auteur, et ses collègues de l’université du Colorado ont rassemblé 138 femmes, toutes en bonne santé, et les ont regroupées en fonction de leur stade ménopausique. Ils ont pu constater que les artères étaient plus rigides et que l’endothélium, la couche de cellules qui tapissent les vaisseaux sanguins, était progressivement moins saine à chaque stade de la ménopause. En particulier chez les femmes qui présentaient des bouffées de chaleur plus intenses et plus fréquentes. « La transition ménopausique est un moment vulnérable pour les femmes en termes de santé vasculaire », précise l’auteur. Des recherches complémentaires seront nécessaires pour expliquer ce lien entre bouffées de chaleur et vieillissement vasculaire.

Une précédente étude avait déjà montré que les bouffées de chaleur précoces (en période de préménopause) pourraient être le signe d’un dysfonctionnement vasculaire, en jouant un rôle sur la capacité de dilatation des vaisseaux sanguins. Plus que jamais donc, si vous êtes concernée par ces désagréments, prêtez une attention particulière aux autres facteurs de risques connus : arrêter de fumer, adopter une alimentation équilibrée et pratiquer régulièrement une activité physique. Et discutez-en avec votre gynécologue.

À lire aussi :

Charcuterie : après la ménopause, on l’oublie !

Publié le dans Check-up

Sur le même thème