Bientôt un vaccin contre les inflammations intestinales ?

Crédit : iStock-Getty images

Douleurs abdominales, manifestations extra-intestinales, colites… Avec plus de 5 000 nouveaux cas par an, les maladies inflammatoires de l’intestin, notamment la maladie de Crohn, sont difficiles à vivre. S’il n’existe pas encore de traitement curatif de ces maladies, de nombreuses voies de recherche sont en cours de développement. L’une d’elles, publiée récemment par l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), semble être plutôt prometteuse.

Pendant plus de trois ans, une équipe de chercheurs français a étudié des cas d’inflammation intestinale chez des souris. Résultat, ils se sont aperçus que l’administration du vaccin BCG, utilisé contre la tuberculose, permet de pré-activer des cellules du système immunitaire, les lymphocytes T, capables de produire plus d’opïodes (substance qui soulage la douleur). « Lorsque ces lymphocytes T arrivent, la plaie est toujours infectée mais la réponse immunitaire adaptative est en place et permet de diminuer la douleur. La douleur n’est finalement qu’un signal d’alarme qui permet de nous protéger d’agressions et de troubles menaçant notre organisme », explique Gilles Dietrich, l’un des auteurs de l’étude. Un moyen simple et efficace de soulager les douleurs et de lutter contre la surconsommation de morphine, dont les effets indésirables sont importants.

Si les tests se sont avérés concluants chez nos amis les rongeurs, ce n’est pas encore le cas chez les hommes. De nombreuses études sont encore nécessaires afin de vérifier l’efficacité et la sûreté d’un tel dispositif.

À lire aussi

Prenez votre ventre en main

Publié le dans Check-up

Sur le même thème