Arthrose : la piste génétique porteuse d’espoirs

iStock

Les gènes de la gêne articulaire existent ! L’idée n’est pas nouvelle mais les résultats de récents travaux réalisés par des scientifiques de l’Université de Sheffield (en Angleterre) apportent de nouveaux éléments sur le lien entre l’arthrose et la piste génétique. Ils ont mené une très vaste étude qui a impliqué plus de 300 000 personnes et qui a permis de mettre au jour l’existence de 9 gènes de la maladie. Cinq d’entre eux interviennent dans l’aggravation de cette pathologie ultra-répandue. Ces découvertes pourraient avoir d’heureuses conséquences dans les années à venir. Eleni Zengini, un des auteurs de l’étude, explique en effet que cela va aider à faire progresser la compréhension des mécanismes de l’arthrose mais aussi (et surtout a-t-on envie d’ajouter), cela devrait ouvrir la porte au développement d’autres traitements.

En 2016, jusqu’à 93 % des Français ont déclaré avoir déjà souffert de douleurs articulaires. C’est dire s’il y a urgence à trouver des solutions thérapeutiques. A l’heure actuelle, le protocole de soins proposé aux malades comprend l’amélioration de leur hygiène de vie (alimentation, perte de poids, activité sportive, massages…), la prise d’anti-douleurs plus ou moins puissants selon l’intensité du mal et sa progression, voire des injections de corticoïdes et la pose de prothèse pour remplacer l’articulation défaillante.

Sur le même thème