Arthrose : bientôt des prothèses de genou intelligentes

iStock / Gettyimages

Chaque année, plus de 100 000 prothèses de genou sont poser pour remplacer une articulation défaillante. Leur durée de vie est d’une quinzaine d’années. Mais après l’intervention, on n’est jamais à l’abri d’une infection (dont le patient met parfois du temps à se rendre compte) ou d’un défaut mécanique. Pour pallier ces problèmes, des prothèses de nouvelle génération, connectées, sont actuellement à l’étude. Déjà, en septembre dernier, nous vous présentions l’innovation d’un chirurgien orthopédiste français, Stéphane Naudi, qui a conçu une puce capable d’envoyer des informations sur l’état d’usure de la prothèse.

Cette fois, c’est le CHRU de Brest qui lance son projet de dispositif connecté. L’articulation artificielle intégrera des capteurs miniatures capables de surveiller sa bonne implantation, d’alerter en cas d’infection et d’« aider le patient lors de sa rééducation en le guidant » explique le Pr Eric Guidel, chirurgien orthopédiste à l’origine de ce projet baptisé FollowKnee, en partenariat avec des industriels et des chercheurs de l’Inserm. D’ici 3 ans, le CHRU compte fabriquer 220 prothèses de ce genre et les implanter sur des patients « cobayes ». Les capteurs seront ensuite ajoutés et testés sur 30 patients plus jeunes afin d’évaluer leur fonctionnement sur le long terme. Les chirurgies de demain pourraient donc révolutionner le quotidien des malades et des patients. On en aurait presque hâte de vieillir 😉

Lire aussi

Arthrose du genou : les injections totalement déremboursées

Sur le même thème