Arrêt du tabac : pourquoi c’est si dur

Istock/Getty Images

Les fumeurs seront tous d’accord sur un point : arrêter de fumer, c’est plus facile à dire qu’à faire. Et pourtant, ce n’est pas la volonté qui manque. Une étude Ifop révèle que 7 fumeurs sur 10 ont déjà essayé d’abandonner la cigarette sans y parvenir, dont 42 % à plusieurs reprises. La raison de leurs échecs ? Le stress, essentiellement (37 %). Mais également la peur du manque (15 %) et la reprise après s’être vu proposer une cigarette (12 %).

Un sevrage qui est d’autant plus difficile lorsqu’il n’est pas soutenu par un professionnel de santé. 1 fumeur sur 2 déclare avoir tenté seul, sans autre accompagnement que sa motivation. Seulement 11 % ont choisi de se faire suivre par un médecin (tabacologue ou médecin généraliste). Les 37 % restant ont opté pour des méthodes alternatives (sophrologie, hypnose) ou des substituts nicotiniques. Pourtant, bien que la volonté soit essentielle pour arrêter de fumer, un soutien personnalisé peut se révéler très bénéfique. Les fumeurs ont en effet quatre fois plus de chance de réussir leur sevrage avec l’aide de professionnels.

D’ailleurs, 51 % des fumeurs seraient prêts à suivre un traitement médicamenteux. Seul problème : son coût. 44 % affirment qu’une meilleure couverture les motiverait davantage à tenter un sevrage. Car si les substituts nicotiniques (patch, gomme, pastille, inhaleur…) sont remboursés par la Sécurité sociale à hauteur de 150 € par an, ce n’est pas le cas des médicaments. Mais la situation progresse : le Champix®, l’un des deux traitements de référence, est à nouveau pris en charge à 65 % depuis le 1er mai dernier.

En France, environ un tiers de la population fume alors que le tabac reste la première cause de mortalité évitable. À l’occasion de la Journée mondiale sans tabac le 31 mai, Tabac Info Service rappelle aux fumeurs qu’ils peuvent bénéficier d’un accompagnement gratuit par téléphone en composant le 39 89. Au bout du fil, un téléconseiller répond à leurs questions et leur propose, si besoin, un rendez-vous avec un tabacologue qui pourra les suivre dans leur démarche et les soutenir au cours de plusieurs entretiens téléphoniques.

Lire aussi Fumer ou cicatriser, il faut choisir

Publié le dans Check-up

Sur le même thème

Pourquoi il faut manger cru

Des fruits et légumes de saison mûrs à point aux jus de légumes en passant par les sushis, makis, sashimis et autres tartares et carpaccios de viande ou de poisson…[...]