Allergie : au jardin, attention aux piqûres !

Crédit : Getty

A la retraite, on passe plus de temps au jardin ou à la campagne et on s’expose davantage à des allergènes. Les conseils du Dr Patrick Rufin, pneumo-allergologue à l’hôpital Necker, pour prévenir ses réactions cutanées.

Sortez couvert !
Le jardinage a mille vertus (pour le moral, la mémoire…) Mais certains végétaux ont un pouvoir très irritant qui génère de fortes réactions cutanées. C’est le cas du lierre, des géraniums, des thuyas, des jasmins, des euphorbes, des chrysanthèmes ou encore des cyclamens.
Le conseil du Dr Rufin : fuyez le contact avec ces plantes. Et pour cela rien de plus simple, couvrez-vous de la tête aux pieds : gants, chemise à manches et pantalon. Et ce même en été, lorsque les températures flambent. Méfiez-vous également des produits phytosanitaires dont la manipulation exige des précautions. Ne les mélangez pas entre eux et, si vous devez les vaporiser, équipez-vous d’un masque.

>> Faire aussi notre quiz sur les tiques et maladie de Lyme

On surveille quand ça pique
La répétition de piqûres d’insectes, en particulier celles d’hyménoptères (abeille, bourdon, guêpe, frelon), peut provoquer une allergie. L’organisme se sensibilise progressivement, chaque nouvelle dose de venin provoquant une réaction plus importante.
Le conseil du Dr Rufin : soyez attentif à vos réactions si elles vont crescendo : la première piqûre entraîne une rougeur locale normale, la deuxième, un gonflement locorégional. La suivante peut alors provoquer une réaction beaucoup plus grave, le choc anaphylactique. Vous ressentez alors une gêne pour respirer et pour parler, des douleurs abdominales, un malaise, avec parfois une perte de connaissance. C’est une urgence vitale qui nécessite d’appeler les pompiers ou le Samu. N’attendez pas et consultez un médecin pour définir la stratégie la mieux adaptée.

Lire aussi Pollens : au secours, ils sont de retour ! et Allergie : stop aux mauvaises habitudes !

Publié le dans Check-up

Sur le même thème