Cholestérol : la margarine aux phytostérols peut-elle aider ?

istock

Les alicaments aux noms rassurants et allégations prometteuses ont envahi nos rayons. Dans cette grande famille, on trouve aussi bien des laitages dopés aux probiotiques que des boissons boostées au calcium ou des céréales supplémentées en fer… C’est tentant et pourtant, il n’y a aucune raison de tout gober les yeux fermés.

La promesse : Abaisser d’environ 10 % le taux sanguin de mauvais cholestérol (LDL) au bout de 3 à 6 semaines en moyenne.

Son secret : L’ajout de phytostérols (ou stérols végétaux), des composants végétaux naturels présents dans les oléagineux, fruits, légumes et céréales.

Quel bénéfice santé ? La consommation quotidienne de 2 g de phytostérols diminue l’absorption du cholestérol dans l’intestin et abaisse ainsi de 10 % le taux sanguin de mauvais cholestérol (LDL).

Pour qui ? Celles qui ont un taux de mauvais cholestérol élevé et qui doivent l’abaisser. Dans ce cas, une dose quotidienne de 25 à 30 g de margarine enrichie est utile. Si vos analyses sont normales, oubliez-la.

Le conseil du médecin : Bouger, réduire son surpoids, limiter les graisses saturées, manger équilibré sont essentiels pour lutter contre le mauvais cholestérol, car la margarine enrichie ne réduit pas à elle seule l’hypercholestérolémie. Les phytostérols sont naturellement présents dans les huiles, les noix, les graines mais il est très difficile d’obtenir une dose thérapeutique par l’alimentation uniquement.

Merci au Dr Laurence Plumey, médecin nutritionniste et auteur de « Le grand livre de l’alimentation » (éd. Eyrolles).

Lire aussi : Sucre, sel, lait… faut-il en consommer ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème