Alcool, attention à la chute !

iStock / Gettyimages

Le sujet est peu abordé… pour ne pas dire tabou. La consommation d’alcool est un facteur de risque certainement sous-évalué dans les admissions des seniors pour une chute. Selon une petite étude française, présentée lors du dernier congrès Urgences 2018, un tiers des patients âgés de plus de 65 ans admis aux urgences après être tombé sont alcoolisés.

L’équipe du Dr Ruby a fait « souffler dans le ballon » 280 patients âgés admis aux urgences à l’hôpital Bichat suite à une chute ou pour des soins non liés à une glissage. Résultat : 32 % des seniors admis après une chute avaient consommé de l’alcool, contre 9 % dans le groupe témoin. Toutefois, ces personnes âgées avaient bu un petit coup : un à deux verres, pas plus.

Ce qui pose la question de la quantité d’alcool à recommander aux aînés. La plupart des maisons de retraite se limitent à un seul verre. Faudrait-il interdire totalement ce petit plaisir ? Aux États-Unis, l’American Geriatric Society recommande un verre maximum par jour, à alterner avec un jour d’abstinence.

Mais le problème est sans doute plus compliqué que ça. L’équipe du Dr Ruby a en effet aussi montré que la moitié de ces patients admis pour chute et qui avaient des traces d’alcool dans le sang étaient également sous psychotropes ou traitement antihypertenseur (comme une grande majorité des personnes âgées). Le risque de pertes d’équilibre est sans doute renforcé par ces interactions.

Alcool ou prise de médicaments, il faut rester vigilant : les chutes représentent 42 % des motifs de consultation des seniors à l’hôpital. Lors du prochain verre de l’amitié, restez bien calé dans votre fauteuil et ne dansez pas sur les tables, promis ? 😉

Lire aussi

Ces médicaments qui augmentent le risque de chute

Publié le dans Check-up

Sur le même thème

Yoga : attention, les yeux !

Améliorer sa souplesse, doper son niveau d’énergie, réduire le stress, renforcer son système immunitaire… Et on en passe. Les bienfaits du yoga sont nombreux. Une[...]