Acides gras trans : attention danger !

© Istock/Getty Images

Ils font plus de 500 000 morts par an. Les acides gras trans peuvent-ils être éliminés de notre alimentation ? C’est en tout cas ce que souhaite l’OMS, qui ambitionne d’éradiquer ces matières grasses particulièrement toxiques d’ici 2023. On lui souhaite bon courage, tant l’industrie agro-alimentaire en abuse, notamment dans la fabrication des plats transformés :

« Les acides gras trans produits industriellement se retrouvent dans les graisses végétales durcies, comme la margarine ou le beurre clarifié et son souvent présents dans les produits de grignotage, les aliments cuits au four et les aliments frits », écrit l’OMS qui rappelle que les fabricants utilisent fréquemment les acides gras trans « car ils ont une durée de conservation plus longue que les autres graisses. Mais d’autres produits plus sains pourraient être utilisés sans affecter le goût ni le coût des aliments ».

Toutes les formes de graisses ne sont pas mauvaises pour la santé loin de là, et on en trouve d’excellentes dans de nombreux aliments. Mais les acide gras trans ne sont pas cachés que dans les aliments transformés. Ils se logent aussi dans les produits laitiers et les viandes bovines ou ovines. Si vous ne voulez pas vous ruiner la santé, mieux vaut donc éviter le régime biscuits apéro-calamars frits-camembert-glaces à la crème et limiter les entrecôtes béarnaise au petit déjeuner. Car ces graisses saturées sont vecteurs de maladies cardio-vasculaires, multiplient les risques de diabète et d’obésité.

Si vous attendez que les gouvernements répondent aux sollicitations de l’OMS ou suivent l’exemple du Danemark qui a totalement éradiqué ces saloperies, il y a des chances que vous ayez subi un triple pontage coronarien dans l’intervalle.

Publié le dans Check-up

Sur le même thème