Les 5 vertus santé de la pomme

iStock / Getty Images

Pas seulement bonne poire, la reine de la tarte tatin est aussi riche de bienfaits. Même si elle n’a pas le pouvoir d’éloigner le médecin pour toujours, elle prend grand soin de notre santé.

1. Une alliée du transit…
Bonne source de fibres avec 1,95 g/100 g des fameuses pectines faciles à digérer, elle normalise le transit en luttant contre la constipation et la diarrhée.

2. … et de la satiété
C’est à sa richesse en pectines (toujours) et en amidons résistants qu’elle doit son effet coupe-faim. Une fois ingérées, ces substances absorbent dans l’intestin de grandes quantités d’eau pour former un gel visqueux qui augmente le bol alimentaire (aliments mâchés et salive). Elles freinent aussi l’activité des enzymes digestives. Résultat, plus de sensation de faim !

3. Elle combat (un peu) le cholestérol
Ses pectines (encore) forment un gel au sein du système intestinal qui emprisonne une partie du cholestérol et des sucres pour les expulser dans les selles. « Mais, attention, souligne le Dr Franck Senninger, nutritionniste et auteur des Aliments qui entretiennent notre santé (éd. Du Dauphin), il faudrait consommer 8 pommes par jour pour constater un effet probant. Il restecependant vrai que ses fibres piègent le cholestérol et que sa vitamine B3 vient renforcer cette action dans le sang. »

4. Elle réduit les risques de cancer
Plusieurs études sérieuses ont mis en avant le pouvoir de ses antioxydants, les polyphénols (et en particulier la quercétine), dans la diminution du risque de développer des cancers du poumon et colorectal. Les populations les moins exposées sont celles qui consomment en moyenne 5 pommes par semaine.

5. Elle bichonne le ventre… ou pas
Pas seulement anticancer, la quercétine de la pomme –aux propriétés antivirales et anti-inflammatoires– prévient l’ulcère gastrique et les maux d’estomac. Mais le fruit renferme aussi deux types de sucres (sorbitol et fructose) qui peuvent, eux, générer gaz, ballonnements et diarrhées chez certaines personnes.

Lire aussi 15 idées fausses sur les fruits et légumes

Manque de peau ?

Une pomme cuite perd environ 30 % de ses vitamines. La pelure et la pulpe renferment la moitié des antioxydants du fruit. L’idéal consiste donc à croquer la pomme non pelée, à condition toutefois que les toxiques n’y aient pas fait leur lit (elle fait partie des dix fruits et légumes les plus chargés en pesticides). Pour vous en préserver, achetez-les bio à la « robe » un peu moins jolie mais parée de bien des vertus !

Publié le dans Check-up

Sur le même thème