5 solutions naturelles pour soigner les petits maux de l’hiver

Getty Images/iStockphoto


Pas question de se moucher ou d’avoir mal à la gorge pendant quinze jours… On passe vite à l’action pour enrayer l’infection.

L’inhalation anticongestion
Lorsque vous avez le nez complètement bouché, les bronches encombrées… misez sur une inhalation aux huiles essentielles décongestionnantes et antibactériennes (eucalyptus radié, ravintsara, thym à linalol) pour vous libérer. Penchez la tête, pendant au moins dix minutes, au-dessus d’une casserole d’eau bouillante dans laquelle vous aurez versé 10 à 15 gouttes d’huiles essentielles, en essayant de respirer par le nez. Vous trouverez aussi ces huiles essentielles en spray (Naturactive ; Phytosun Arôms ; Aromaforce, Pranarôm) ou sous forme d’infusions (Infusion confort respiratoire, Ladrôme).

Des pressions qui soulagent
En cas de nez très pris et/ou de sinusite, stimuler certaines zones de digitopuncture permet de dégager les sinus par une action réflexe. Appuyez, par exemple, avec l’index, en effectuant de petits mouvements circulaires pendant deux minutes, sur les points situés au niveau de la pommette à la verticale sous le centre de chaque œil ou sur les deux points situés à la base externe des narines.

Sprays et pastilles anti irritation
Vous avez la gorge en feu à force de tousser ? Apaisez-la avec des sprays à base de propolis : ce produit de la ruche calme l’irritation et l’inflammation du pharynx en déposant un film apaisant, et possède également des vertus antiseptiques et anti-inflammatoires (spray buccal à la propolis Fleurance Nature, Ladrôme ou Oropolis de Médiflor). Jusqu’à 6 pulvérisations par jour, en évitant de boire ou de manger juste après, pour ne pas perdre l’effet « tapissant ».

Vous pouvez également sucer des pastilles aux huiles essentielles anti-inflammatoires et antibactériennes (pastilles gorge Phytosun Arôms ; Aromaforce Pranarôm ; Respir’, le Comptoir Aroma) qui stimulent la salivation donc l’hydratation de la gorge.

Des plantes contre la gastro
Vous pouvez soulager vos intestins avec des tisanes à base de mélisse, romarin et menthe poivrée, qui calment les spasmes digestifs et les nausées. Mais aussi de salicaire, une plante aux vertus astringentes, qui réduit la diarrhée et rétablit l’équilibre intestinal mis à mal par l’infection.

Hydratation bienfaisante
Dès les premiers symptômes du rhume ou de la gastro, pensez à boire beaucoup, d’une part pour éliminer le virus plus rapidement de l’organisme, d’autre part pour ne pas risquer de vous déshydrater. Alternez eaux, bouillons, tisanes… pour atteindre 2 litres par jour dans l’idéal, en buvant par petites gorgées, toutes les trente minutes à une heure au maximum. Comment ? En préparant votre tisane maison ! Il vous faut du thym (antitussif) + une dose de mauve ou guimauve (adoucissante). Dans un demi litre d’eau bouillante, laissez infuser 5 g de feuilles et fleurs séchées, à infuser pendant au moins dix minutes. Souverain contre les gorges irritées.

Voir aussi notre sélection de produits pour booster ses défenses avant l’hiver

La cure coup de fouet

Une bonne grippe ou une gastro vous ont laissé sur les genoux ? Pour aider l’organisme à récupérer plus vite et éviter les récidives, faites une cure de probiotiques au sortir de l’infection. Ils vont favoriser le rétablissement de la flore intestinale, qui constitue 70 % de votre immunité et qui a été mise à mal par diarrhée, la prise de médicaments… Veillez aussi à adopter une bonne alimentation en évitant tout ce qui est trop acide et en privilégiant les produits naturels et riches en antioxydants.

Publié le dans Check-up

Sur le même thème