5 solutions naturelles pour prévenir les petits maux de l’hiver

VOISIN/PHANIE

Cette année, on ne va pas attendre tranquillement que les virus du rhume ou de la gastro viennent nous titiller. Plantes, homéopathie, huiles essentielles… on sort le grand jeu.

Des plantes et des oligo-éléments
Si vous avez tendance à enchaîner les infections ORL (rhumes, angines, otites…), misez sur une cure d’échinacée, une plante immunostimulante. En prévention, prenez-la dix jours par mois pendant tout l’hiver, sous forme d’extrait fluide (EPS PhytoPrevent, 1 cuillère à café matin et soir) ou de comprimés et gélules (PhytoPrevent Phytostandard ; LPEV ; Arkogélules, 2 ou 3 par jour).
Vous vous sentez très fatiguée ? Rechargez les batteries avec une cure de zinc et sélénium, deux oligo-éléments indispensables pour booster l’immunité après 65 ans : une dose de chaque, sous forme d’ampoules ou comprimés (Oligostim, Oligosol), trois fois par semaine, en alternance.

>> Voir notre sélection de produits pour booster ses défenses avant l’hiver

Une hygiène maximale
Pour tenir à distance les maladies, on en revient aux gestes de base. Plus de 90 % des infections de l’hiver sont virales et se transmettent notamment par contact des mains, portées ensuite à la bouche. Voilà pourquoi bien se laver les mains (avec de l’eau et du savon ou un gel hydro-alcoolique antibactérien) après être allé aux toilettes, mais aussi avant de manger ou de cuisiner est la stratégie antivirus numéro 1.

Le réflexe spray nasal
Se laver le nez au quotidien avec un spray d’eau de mer isotonique (Stérimar, Humer, Physiomer…) permet de bien hydrater la muqueuse. Elle sera moins irritée, donc moins sensible, ce qui empêche les virus de s’installer. Une vaporisation dans chaque narine matin et soir. Si vous souffrez de rhinite chronique, essayez plutôt un spray d’eau thermale soufrée, pour réparer les nez fragilisés.

De l’air pur
Les huiles essentielles de ravintsara et d’arbre à thé (ou « tea tree ») aux propriétés antibactériennes, désinfectantes et immunostimulantes assainissent l’air. De quoi de mieux vous protéger si votre entourage est touché. À utiliser à la maison avec un diffuseur électrique durant cinq à dix minutes toutes les deux heures ou en versant 4 ou 5 gouttes dans une coupelle placée sur un radiateur.

L’option « vaccin » homéo
Pour celles qui ne peuvent ou ne veulent pas être vaccinées contre la grippe et aimeraient échapper aux virus ORL, il existe un traitement préventif en homéopathie (attention, il ne s’agit pas d’un vrai vaccin car il ne génère pas d’anticorps). Prenez une dose d’Oscillococcinum par semaine ou alternez une dose par semaine d’Influenzinum 15 CH et de Sérum de Yersin 15 CH (remboursés à 35 % si prescrits sur ordonnance), pendant quatre à six mois, par exemple de novembre à février.

Lire aussi 5 alternatives phyto contre les maux du quotidien et voir notre sélection de produits pour booster ses défenses avant l’hiver

Publié le dans Check-up

Sur le même thème