Un tour du monde en logeant chez l’habitant

seniornomads.blogspot.fr

Passer leur retraite à jardiner et tricoter ? Très peu pour Debbie et Michael Campbell. Depuis juillet 2013, ce couple d’Américains a tout quitté pour voyager, en se logeant presque exclusivement chez l’habitant. En plus de deux ans, ils ont parcouru plus de 130 villes dans 47 pays, logé dans plus de 90 Airbnb (les fameuses locations entre particuliers). Pour voyager « léger » partout dans le monde, les époux ont fait le grand ménage. Ils ont vendu leur voiture, leur voilier, leur maison à Seattle, une grosse partie de leurs meubles et stocké le reste. Leur vie se résume aujourd’hui à deux valises de 23 kilos et deux sacs à dos. Déprimant ? « Ça ne m’a pas fait peur, déclare Debbie. Au contraire, j’ai trouvé cela rafraîchissant. J’ai l’impression d’être devenue moins matérialiste. Et ça me simplifie la vie. »

Amsterdam, Copenhague, Stockholm, Berlin, Milan, Athènes, Marrakech, Istanbul… À chaque étape, ils se mettent au défi de vivre comme les locaux. Elle court les marchés, lui les stades de football. « Nous ne sommes pas en vacances, insiste Debbie. Notre but est de nous sentir un peu chez nous. » Pour ne pas faire exploser la dépense, fixée à 80 euros par nuit, ils limitent leurs sorties aux restaurants et profitent des visites guidées gratuites des villes. Les « Senior Nomads », comme ils se surnomment sur leur blog (rédigé en anglais), ont même joué les pionniers en découvrant Cuba en février, juste avant la visite historique de Barack Obama. Même s’il leur a fallu ruser pour réserver des logements en Airbnb, en passant par des intermédiaires situés à l’étranger. Le retour au pays ? Ils ne l’ont pas encore prévu, tant que la santé va et que les finances suivent… D’ailleurs, après une escale à Paris où vit l’une de leurs filles, ils viennent de mettre le cap sur Aix-en-Provence et Montpellier. Les voyages ne font que pas que former la jeunesse, ils la prolongent aussi…

Lire aussi : Enfin des petits prix pour voyager en train en Europe

Globe-trotters, mode d'emploi !

Vous souhaitez vous lancer sur la route à votre tour ? Même sur des périodes plus courtes, un tel voyage ne s’improvise pas. Avant de boucler vos valises, voici les conseils des Campbell.

  • Mettez votre téléphone aux couleurs locales. Le couple change de carte SIM à chaque fois qu’il arrive dans un pays. La meilleure solution pour ne pas se ruiner en conversations téléphoniques. Il existe des cartes prépayées partout et si elles incluent un forfait 3G/4G, cela permet de surfer sur Internet.
  • Emportez un bout de chez vous. Pour les Campbell, ce sont leurs oreillers. Mais cela peut être n’importe quoi qui vous fasse vous sentir « comme à la maison ».
  • Misez sur des liseuses. Pour ne jamais manquer de lectures tout en voyageant léger.
  • Traquez les visites guidées. C’est le meilleur moyen pour repérer les lieux sympas à visiter à chaque étape. Comme les guides sont payés aux pourboires, ils sont souvent plus motivés et plus motivants.
  • Tenez un journal. Pour vous souvenir des bons moments, des personnes rencontrées. Collectionner reçus et factures aide aussi à tenir le compte de ses dépenses au quotidien.
  • Dédoublez tous les documents importants. Et ne les mettez pas forcément dans le même « panier ». Pour voyager tranquilles, les Campbell cachent toujours une copie papier de leurs passeports dans une de leurs valises. Ils gardent aussi les coordonnées de leurs hôtes Airbnb à deux endroits différents : une version électronique dans leur téléphone, une manuscrite dans un portefeuille. Au cas où …

Publié le dans Changer d'air

Sur le même thème