Cinéma : les films à voir en janvier

Green Book : sur les routes du Sud
Comédie dramatique. Dans les années 1960, Tony Lip, un videur italo-américain vivant de petites magouilles, accepte de devenir le chauffeur et protecteur d’un célèbre pianiste de jazz pour une somme coquette. Et il y a du boulot, car la tournée de ce musicien noir, alcoolique et gay dans l’Amérique ségrégationniste ne sera pas de tout repos. Malgré leurs préjugés respectifs, les deux hommes vont apprendre à se comprendre et à vivre ensemble.

Inspiré de l’histoire vraie du jazzman Don Shirley, ce long métrage est un véritable régal, une leçon d’espoir et de partage, sans pathos. Si le contexte de violence envers les minorités n’est pas éludée, les tempéraments et les chamailleries du duo permettent aux spectateurs de relâcher la pression. Viggo Mortensen campe un personnage filou mais attentif qui, une fois ses a priori démontés, s’ouvre à l’inconnu. Face à lui, Mahershala Ali émeut et amuse en artiste maniaque et parfois méprisant qui parviendra à dépasser son snobisme. Une magnifique histoire d’amitié, rythmée par une B.O. en or.

De Peter Farrelly, avec Viggo Mortensen, Mahershala Ali, Linda Cardellini… États-Unis, 2 h10. Sortie le 23/01.

L’ordre des médecins
Comédie dramatique. Médecin à l’hôpital, Simon voit ses certitudes vaciller quand sa mère, en phase terminale, est admise au sein de son établissement. Évitant sensationnalisme et sensiblerie, cette chronique hospitalière confronte l’intime au professionnel avec une grande intelligence et beaucoup d’émotion. Marthe Keller et Jérémie Rénier sont parfaits.

De David Roux avec Jérémie Rénier, Marthe Keller, Zita Hanrot… France, 1 h 33. Sortie le 23/01.

L’incroyable histoire du facteur Cheval
Drame. À la fin du XIXe siècle, Ferdinand Cheval, postier dans la Drôme, décide de construire un palais pour sa fille. Pendant trente-trois ans, contre vents et marées, il bâtira ce monument d’art naïf, le Palais idéal, encore visité aujourd’hui. Jolie histoire d’amour paternel, ce récit est aussi une ode à la démocratisation de l’art.

De Nils Tavernier avec Jacques Gamblin, Laetitia Casta, Bernard Le Coq… France, 1 h 45. Sortie le 16/01.

Edmond

Comédie. En 1897, Edmond Rostand est un jeune auteur auquel personne ne croit. Désespéré, il propose à un célèbre acteur une pièce d’un genre nouveau, avec un héros romantique, poétique et fougueux : Cyrano de Bergerac. Ne lui restera plus qu’à écrire l’œuvre ! Adapté du spectacle à succès du même nom, Edmond est un divertissement de haute volée, plein de panache et de rires.

D’Alexis Michalik avec Thomas Solivérès, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner… France, 1 h 50. Sortie le 9/01.

 

Sur le même thème