Ciné : faut-il aller voir « Visages villages » ?

A.Varda/JR/ Ciné Tamaris/Social Animals

JR, 34 ans, est un artiste contemporain connu pour ses collages sur les monuments et édifices du monde entier. Agnès Varda, 89 ans, est l’une des plus grandes cinéastes françaises (Cléo de 5 à 7, Sans toit ni loi…), et accessoirement la femme de feu Jacques Demy. Sur le papier, ces deux-là n’étaient pas destinés à travailler ensemble. Et pourtant, c’est à bord du camion magique et photographique du jeune homme qu’ils voyagent ici sur les petites routes pour capter les visages des Français et les fixer dans leur environnement, des lieux souvent abandonnés ou déserts.

C’est un road trip à la découverte de notre pays et de ses habitants que nous propose ce long métrage, sorte de Striptease artistique qui fixe la mémoire de lieux bientôt morts et de gens auxquels l’on donne peu souvent la parole. Mais pas seulement. Visages villages nous emmène aussi et surtout à la rencontre d’un tandem aussi insolite qu’attendrissant. JR et Agnès sont complices, taquins, passionnés, curieux et forment un duo de cinéma des plus émouvants : elle avec ses souvenirs chargés de grands noms (Cartier Bresson, Godart, Bourdin…), lui avec sa bienveillance envers celle qui pourrait être sa grand-mère. C’est simple, c’est beau, c’est évident : un documentaire pas comme les autres à découvrir de toute urgence.

Visages villages, documentaire d’Agnès Varda et JR. 1h29. Actuellement en salles.

Lire aussi On a vu « Le Grand Méchant Renard »

Sur le même thème