5 choses à savoir sur Fanny Ardant

Fanny Ardant
Sipa

Elle est bouleversante dans Lola Pater, actuellement à l’affiche. L’occasion de vous en dire plus sur cette icône du cinéma français.

Une jeunesse sur le Rocher
Si elle est née à Saumur, l’actrice a grandi à Monaco jusqu’à ses 17 ans : son père, militaire, était en effet le gouverneur du palais princier et l’un des grands amis de Rainier. C’est d’ailleurs à Monaco qu’elle est tombée amoureuse des métiers de la scène en allant à l’opéra tous les dimanches.

Madame Truffaut
En 1981 et 1982, François Truffaut la dirige dans deux de ses plus beaux films : « La femme d’à côté » et « Vivement dimanche ! ». Il tombe amoureux de sa vedette qui sera sa dernière compagne et lui donnera une fille, Joséphine, un an avant sa mort en 1984.

Un ami célèbre
« Je ne peux pas imaginer la vie sans Gérard » a déclaré un jour la comédienne au sujet de Depardieu. Très complices depuis qu’ils ont tourné ensemble dans Les chiens en 1979, partenaires entre autres dans « La femme d’à côté » et « Le colonel Chabert », ce tandem culte a aussi collaboré sur les films « Cadences obstinées » et « Le divan de Staline », mis en scène par Fanny Ardant elle-même.

Un vent de polémique
En 2007, elle déclenche la colère des Italiens en qualifiant le fondateur des Brigades rouges de « héros » dans les médias. Elle présentera des excuses mais retiendra mal la leçon. En janvier 2017, l’actrice critiquait aussi les journalistes et l’Occident « vendus » à l’Amérique et incapables de comprendre « le contre-pouvoir » incarné par la Russie.

Elle a changé de sexe
… mais seulement dans son dernier long-métrage « Lola Pater » (réalisé par Nadir Moknèche). Elle y incarne un homme devenu femme, qui retrouve son fils trentenaire ignorant tout de sa métamorphose. Délicate, tendre, jamais vulgaire ni caricaturale, cette chronique socio-familiale offre à la star de 68 ans un nouveau grand rôle à la hauteur de sa légende.

Lire aussi Cinéma en plein air, la tête dans les étoiles 

Sur le même thème