Sexe : les seniors plus actifs que la jeune génération

Sexe : seniors plus actifs que les jeunes
iStock / Getty

Avec l’essor des sites et applications de rencontres, on pourrait croire que les jeunes multiplient les expériences sous la couette. Selon une récente étude américaine, ce serait en fait tout le contraire. Son auteur, le professeur Jean Twenge, rapporte que « les Millennials (personnes ayant atteint l’âge adulte dans les années 2000) et les générations suivantes ont des rapports moins fréquents que leurs parents et grands-parents quand ils étaient jeunes ». Pour la scientifique, cela pourrait être lié au fait que ces nouvelles générations ont moins de partenaires durables.

Mais une autre étude pourrait aussi expliquer cette tendance. David Spiegelhalter, statisticien à l’université de Cambridge, a analysé les comportements sexuels de nombreux couples âgés de 16 à 64 ans. Résultat : alors qu’en 1990, les partenaires faisaient l’amour environ cinq fois par mois, ce chiffre est passé à quatre en 2000, pour tomber à seulement trois rapports mensuels en 2010. À ce rythme-là, on pourrait ne quasiment plus faire l’amour d’ici 2030…

Pour le chercheur, notre hyperconnectivité est en cause. L’usage ininterrompu des écrans (smartphone, télévision, ordinateur…), que nous emportons jusque dans notre chambre, pourrait être à l’origine de cette baisse de libido. Il ne serait alors pas étonnant que les jeunes générations, particulièrement friandes de nouvelles technologies, soient davantage concernées par ce problème. Délaissant les galipettes au profit du dernier épisode de leur série préférée, ils feraient donc moins souvent l’amour que leurs aînés au même âge.

Lire aussi : Au lit, les seniors sont bien moins coincés que les trentenaires

Sur le même thème