Comment porter la fausse fourrure avec style ?

Caroll / U collection / Madeleine

>> En images, notre shopping 100% fausse-fourrure

Elle a supplanté la vraie dans nos cœurs et truste les portants des magasins depuis quelques saisons. Mode d’emploi sans faux pas.

Porter la bonne longueur
L’écueil quand on porte de la (fausse) fourrure : se tourner vers un long manteau, trop dame, qui plombera l’allure et le style. L’heure est aux versions courtes, veste ou petits manteaux (maximum trois quart) pour une silhouette moderne. Bien vu également les vestes sans manches pour réchauffer un pull. On préfèrera une version plutôt près du corps : pas de manches amples, ou de grands revers de cols, qui peuvent faire « mémère » !

Élire le bon poil
Oui aux poils courts et fin, façon douce peluche, ou aux poils bouclés, type mouton frisé. Les poils longs sont en revanche à manier avec précaution, car ils peuvent donner un coup de vieux. On reste également vigilante sur la qualité du poil synthétique, qui ne doit pas trop briller (mauvaise qualité). Et on garde à l’esprit que fausse fourrure n’est pas forcément synonyme de petits prix.

Couleurs : on fonce sur le traditionnel
Si les fausses fourrures rose bonbon ou bariolées sont légion, on les laisse de côté ! A nous les teintes neutres : noir classique, chocolat, caramel, ou crème pour plus d’excentricité. Attention au pelage léopard qui peut vieillir s’il est mal accordé avec le reste de la tenue : à marier avec des pièces sobres dans des teintes neutres, ou carrément acides (orange, vert gazon) pour le laisser faire son show. Mais avec lui, fuir à tout prix la sophistication.

Le maître-mot : décontraction
Que la fausse fourrure soit mouchetée ou unie, on évite de « s’endimancher » avec jupes, robes et talons, ou de la réserver aux grandes occasions. Au contraire, elle est, aujourd’hui, un manteau comme un autre, à porter « à la cool », dans la vie quotidienne, avec des pièces d’un style décontracté pour le parfait décalage de genre. Son meilleur allié ? Le jean !

Fuir la vulgarité
L’autre écueil lorsqu’on porte de la (fausse) fourrure est d’en rajouter question style, au risque de tomber dans le mauvais goût. Avec elle, pas d’autobronzant, de lunettes de soleil… On fait profil bas : maquillage léger, des pièces simples, certes, mais chics (jean brut, pull en cachemire, bottines…).

>> En images, notre shopping 100% fausse-fourrure

Lire aussi 5 conseils pour s’habiller avec style cet hiver

Sur le même thème