Cheveux : 5 réflexes antichute

Crédit : Getty

Les femmes sont plutôt chanceuses : la durée de vie de leurs cheveux varie entre 5 et 7 ans tandis qu’elle se situe entre 2 et 5 ans pour les hommes. Mais personne n’est à l’abri d’une chute de cheveux. De plus, quand on vieillit, le renouvellement cellulaire est plus lent et la repousse plus faible. Si ce n’est pas toujours inquiétant, cela peut être difficile à vivre. Voici 5 réflexes à adopter d’urgence.

Comprendre l’origine de la chute
Bouleversements hormonaux (ménopause), fatigue, stress, changement de saison, choc émotionnel, maladie… De nombreux facteurs peuvent être à l’origine d’une perte de masse capillaire. Il faut comprendre ce qui l’a déclenchée et déterminer si c’est une chute progressive ou réactionnelle, afin de pouvoir la traiter. Si vous n’y arrivez pas toute seule, vous pouvez vous aider du questionnaire en ligne de Vichy, consulter un dermatologue ou établir un diagnostic capillaire chez des professionnels. Un diagnostic de 30 minutes est par exemple offert à l’institut René Furterer (15, place de la Madeleine, 75008 Paris).

Traiter à la racine
Quel que soit le type de chute, il faut s’intéresser à la racine et à la micro circulation en traitant le cuir chevelu. Le cheveu peut d’ailleurs pousser mou et fin et avoir une durée de vie plus courte à cause d’un bulbe malmené. Misez sur des soins ciblés pour nourrir le follicule pileux et assainissez le cuir chevelu à l’aide d’un shampooing traitant une fois par semaine. Chaque jour, massez délicatement votre cuir chevelu en le décollant par de doux mouvements circulaires et en effectuant des petits points de pression. Ce geste permet de relancer la bonne irrigation du bulbe et donc de booster la croissance du cheveu.

Adopter de bonnes habitudes
Évitez tout ce qui pourrait agresser le cuir chevelu : les colorations, les coiffures trop serrées, les permanentes, la chaleur du sèche-cheveux ou du fer à friser, les frictions trop appuyées, les bandeaux, les élastiques, les bigoudis ou encore les brushings. Brosser tous les jours vos cheveux avec douceur, si possible avec une brosse demi-ronde en poils naturels, afin d’enlever les cheveux morts, les poussières et les résidus de coiffants.

Utiliser des soins adaptés
Que la chute soit liée à un mauvais choix de produits ou non, il est important d’opter pour des soins ciblés, le plus tôt possible. Vous pouvez utiliser un lavant doux et antichute, si possible sans sulfates.

Changer son alimentation
L’hygiène alimentaire joue un rôle important. Afin de nourrir le cheveu de l’intérieur, relancer sa croissance et tonifier ses racines, il faudra composer des menus riches en zinc (légumineuses, pain complet, pâtes complètes, fruits de mer, foie de veau) mais aussi en fer issu des viandes rouges et des vitamines du groupe B. Il existe aussi des cures de complètements alimentaires spécifiques (anti chute ou encore vitalité du cheveu).

Merci à Catherine Chauvin, directrice de l’Institut René Furterer.

Lire aussi 6 astuces pour booster les cheveux fins des quinquas (et plus…)

Sur le même thème