Le porno : mauvais pour la libido des hommes

Istock/Getyy Images

Consommer du X à haute dose serait totalement contre-productif ? Une étude présentée lors du 112e Congrès annuel d’urologie aux Etats-Unis révèle que l’abus de pornographie nuit à la santé psycho-sexuelle masculine.

L’étude a porté sur 362 personnes âgées de 20 à 40 ans, qui ont répondu à un questionnaire. Les trois quarts des hommes en consommaient au moins une fois par semaine. 27 % présentaient des troubles de l’érection avec une partenaire – et cela même chez les plus jeunes. Ce taux chutait à 22 % lorsque les hommes avaient des rapports sexuels sans regarder de pornographie et passait à 31% lorsqu’ils en regardaient au moment des rapports. Enfin, 3,4 % affirmaient préférer se masturber devant du X plutôt que de se confronter au corps de l’autre.

Les explications données par les spécialistes à cette baisse de libido ? D’une part, l’impossibilité de faire le lien entre l’imaginaire porno et la réalité d’un rapport sexuel : celle-ci semble insipide et n’est plus source d’excitation. D’autre part, une « angoisse de performance » qui inhibe le désir des hommes : ils se retrouvent dans l’incapacité de reproduire les prouesses des acteurs porno. Résultat : selon l’urologue américain Matthew Christman, principal auteur de l’étude, le sevrage de porno serait souvent la première recommandation faites aux hommes de moins de 40 ans souffrant de troubles de l’érection.

Lire aussi Des cellules souches contre les troubles de l’érection

Sur le même thème