Bientôt un nouveau clavier, une bonne idée ?

Crédit : iStock-Getty images

AZERTY… le nom des claviers que l’on utilise en France (correspondant tout simplement aux 6 premières lettres y figurant) pourrait-il disparaître ? Il ne serait pas adapté à la langue française (exemple : il est compliqué de faire les ligatures « æ » ou « œ ») et provoquerait des problèmes d’ergonomie. Telles sont les conclusions de l’Afnor (l’organisme français de certification qui coordonne l’élaboration de normes), à l’origine de ce projet de changement, après avoir consulté des experts, linguistes, médecins…

Il faut dire que la France est une exception : la plupart des pays utilisent le clavier dit « QWERTY ». Notre clavier, né au début du XIXe siècle, est une déclinaison des machines à écrire américaines qui utilisaient ce système QWERTY. Aujourd’hui, la France ne dispose pas d’une norme valable pour tous les claviers.

Mais rassurez-vous, ce ne devrait pas être un big bang dans nos habitudes. L’association propose tout d’abord une version améliorée de l’AZERTY. Les 26 lettres de l’alphabet et les chiffres ne changeraient pas de place, contrairement à d’autres signes comme les voyelles accentuées, l’arobase, les accolades… L’autre option consisterait à opter pour un nouvelle version du BÉPO, un modèle peu connu mais prôné par les militants de l’ergonomie. Cette méthode place par exemple les lettres les plus utilisées sur les touches les plus accessibles (au premier rang), divisant par deux les déplacements des doigts par rapport au clavier actuel et limitant ainsi les troubles articulaires et musculaires.

Si le sujet vous intéresse, vous pouvez participer à l’enquête publique lancée par l’Afnor sur http://norminfo.afnor.org/consultation/31290 et donner ainsi votre avis ! Vous avez jusqu’au 9 juillet. L’issue de l’affaire sera connue en fin d’année. Mais il ne s’agit en aucun cas d’une loi ou d’une réglementation : la norme sera mise à la disposition des fabricants, des entreprises et des administrations. Reste à voir si ces changements seront suivis. Et dans tous les cas, on pourra toujours conserver son vieux clavier… Pas de souci à vous faire donc si vous êtes devenu un dactylo parfait !

Lire aussi Mon mari est toujours scotché à l’ordi

Sur le même thème