Vignette Crit’Air : bientôt des sanctions

© Istock/Getty Images

Vous roulez encore sans vignette ? A partir du 1er juillet, les officiers de police qui vous interpelleront ne se contenteront pas de vous adresser un blâme. Ils vous colleront carrément une amende.

Il n’y avait pas de sanction prévue jusqu’ici pour absence de macaron. Un décret vient de de la fixer : la douloureuse coûtera 68 € pour les voitures particulières et deux-roues, 135 € pour les bus et camions. De quoi inciter ceux qui n’ont pas encore commandé leur pastille écolo à le faire au plus vite sur le site du ministère de la Transition écologique, pour éviter les arnaques.

Pour rappel, les vignettes Crit’Air se déclinent en 6 couleurs, en fonction du niveau de pollution du véhicule. La ville de Paris a été la première à les rendre obligatoires en permanence en semaine depuis le 16 janvier 2017.

D’autres communes les réclament lors des pics de pollution : Grenoble, Lyon (en cas de circulation alternée) et bientôt Strasbourg, à partir de septembre. D’ici 2024, il devrait ainsi exister 24 « zones de circulation restreinte » – c’est ainsi que l’on baptise les territoires où le port de la vignette est de rigueur.

Lire aussi De la vitamine B pour se protéger des effets de la pollution ?

Publié le dans Conso futée

Sur le même thème