Diveen, un nouveau dispositif contre l’incontinence urinaire

Crédit : iStock-Getty images

Quel que soit l’âge, les petites fuites ne sont pas une fatalité ! Il existe de nombreuses solutions pour traiter ce problème (aussi bien féminin que masculin) encore tabou. Le principal, conseillé en première intention, consiste à rééduquer le périnée, avec des séances de kinésithérapie et des exercices à faire à la maison. La méthode peut aujourd’hui être complétée d’un nouveau dispositif, appelé Diveen, en vente dès aujourd’hui en pharmacies.

Il s’agit d’un anneau souple (à l’extrémité plus rigide) qui s’introduit dans le vagin avec un applicateur et se retire avec un fil, comme un tampon. Son action est purement mécanique (il ne délivre aucun produit) : il offre un plancher à l’urètre (remplaçant les muscles du périnée défaillants) et assure la fermeture de la vessie pour éviter toute fuite. Il agit comme une « ceinture de sécurité » explique le professeur François Haab, chirurgien urologue qui a une consultation spécialisée aux Diaconesses (Paris). On le porte ponctuellement ou toute la journée (jusqu’à 12 heures d’affilée), et on peut tout à fait aller aux toilettes sans le retirer. Il est réutilisable une fois à condition de le nettoyer impeccablement, précise le professeur Haab.

Ce dispositif est efficace dans les situations dites d’incontinence urinaire d’effort, qui touchent une femme sur cinq : des petites pertes involontaires quand on tousse, quand on éternue, on encore quand on danse ou que l’on pratique une activité physique. Selon B. Braun, à l’origine du produit, Diveen diminue en moyenne de 69 % ce type de fuites. Pour les seniors, le dispositif est disponible en taille Small. Son prix est de 31 euros la boîte de 5 ou 64 euros pour 15 (incluant un applicateur). Il n’est pas remboursé pour le moment.

Cette nouveauté peut offrir une alternative intéressante à l’utilisation de protections absorbantes et à des traitements plus lourds (intervention chirurgicale). On conseille d’en parler à son médecin traitant ou son kinésithérapeute avant de l’acheter. En effet, d’autres facteurs peuvent être à l’origine du problème ou l’aggraver : la constipation (le fait de pousser abîme le périnée) et le tabagisme (la toux chronique le fragilise également) en tête.

Lire aussi 3 idées reçues sur l’incontinence urinaire

Publié le dans Check-up

Sur le même thème