Une super colle pour réparer les plaies

Crédit : iStock-Getty images

Un groupe de chercheurs américains et australiens a développé une colle innovante pour réparer les plaies externes ou internes. Actuellement, agrafes et sutures permettent de sceller des blessures aussi bien sûr des muscles, des tendons que des organes des artères. Mais elles restent contraignantes et le risque d’infection n’est pas anodin. Il existe aussi des colles chirurgicales, mais elles manquent souvent d’adhérence, d’élasticité, voire de résistance. Cette nouvelle colle, baptisé MeTro pour tropoélastine méthacryloyle, du nom de la protéine utilisée, pourrait détrôner toutes ces méthodes et faciliter les cicatrisations de tous types.

En effet, cette super colle, qui s’injecte directement sur la plaie, assure une parfaite étanchéité, une liberté de mouvement de la zone et se dégrade dans l’organisme – elle et non toxique bien sûr – quand le chirurgien l’a décidé (grâce à une enzyme intégrée). Dernière avantage non négligeable : ce « mastic » révolutionnaire se pose en 60 secondes chrono, permettant de faire face à des situations d’urgence.

Les scientifiques ont pu tester son efficacité* sur les animaux, au niveau d’incisions réalisées dans les artères et les poumons de rats, mais aussi en réparant des lésions dans des poumons de porc. Le tout sans aucune intervention de sutures ni agrafes. Les chirurgiens arboreront-ils bientôt ce mastic dernier cri dans les salles d’op’ pour nous suturer en un clin d’œil ? L’avenir le dira.

* résultats publiés dans la revue Science translational medicine

Lire aussi Cicatrisation : un patch miracle ?

Publié le dans Check-up

Sur le même thème