Et maintenant, on détecte les maladies grâce à l’haleine !

© Istock/Getty Images

On connaissait déjà les chiens dressés pour déceler certains cancers à l’odeur. Une nouvelle invention fait avancer d’un pas (de géant) le dépistage olfactif : une puce électronique qui permettrait de repérer pas moins de 17 maladies en analysant tout simplement… l’haleine !

Pour mettre au point ce système révolutionnaire, des chercheurs israéliens ont recueilli l’haleine de 1 400 personnes dont la moitié souffrait de différentes maladies (cancers, affections digestives, Parkinson, sclérose en plaques…). En analysant la composition de leur haleine, les scientifiques ont remarqué que chaque maladie générait une empreinte olfactive spécifique. Ils ont ensuite créé des capteurs capables de repérer chaque signature chimique et les ont implantés sur une puce électronique.

En exposant la puce à l’haleine des participants malades, ils ont ainsi pu confirmer la maladie dans 86 % des cas. L’étude montre également que le composé électronique pourrait permettre de repérer une maladie qui n’est pas recherchée.

Cette puce électronique est beaucoup plus efficace que le chien, qui lui ne peut détecter qu’une seule odeur et nécessite d’être entraîné pendant plusieurs mois. Elle est également peu coûteuse à produire et très facile à utiliser. Pas besoin de prise de sang, idéal pour les patients ! Ce nouveau système semble donc avoir tout bon. Reste encore à confirmer les résultats avec de nouvelles études et à dépasser l’échelle du laboratoire.

Lire aussi On nous mène vraiment par le bout du nez !

Publié le dans Check-up

Sur le même thème