Moustique tigre : une prolifération inquiétante en France

Crédit : iStock/Getty images

Depuis un an et demi, le virus Zika circule à travers le monde, principalement en Amérique du Sud, en Amérique centrale et aux Antilles. Le responsable ? Aedes albopictus. Cet insecte, originaire d’Asie du Sud-Est, est aussi vecteur de maladies comme la dengue et le chikungunya.

Le moustique tigre est implanté en France depuis une dizaine d’années. Actuellement, il est déjà présent dans pas moins de 54 départements, selon le site vigilance-moustiques.com. Habituellement, les départements du Sud sont les premiers exposés. Mais avec la vague de chaleur précoce qui a sévi sur tout le pays – certains records ont d’ailleurs été battus en mai -, suite à un hiver doux, la prolifération est abondante et remonte au Nord de façon inquiétante. Résultat : 33 départements sont placés en vigilance rouge (21 en vigilance orange), principalement dans le Sud mais aussi en Ile-de-France (Val-de-Marne,) à l’Est (Haut-Rhin et Bas-Rhin) ou encore en Vendée.

Pour en savoir plus sur cette petite bête, un site lui est consacré. Sur www.signalement-moustique.fr, on peut mieux connaître ce moustique rayé et relativement petit, s’informer sur les bons gestes pour éviter sa prolifération (principalement supprimer les eaux stagnantes) et se protéger des piqûres. On peut aussi suivre sa progression selon les régions et même signaler sa présence si on l’aperçoit. Pas à pas et photos à l’appui, l’internaute qui voudrait donner l’alerte est bien guidé. Car, comme le précise le site, « tout ce qui vole n’est pas un moustique et tout moustique n’est pas un moustique tigre ». Et le Aedes albopictus présent chez nous serait moins virulent que son cousin américain : il transmet plus lentement le Zika, ce qui laisse le temps de traiter les zones infestées.

Lire aussi Un moustique à l’assaut du palu

Publié le dans Check-up

Sur le même thème